Adolescent de 13 ans djihadiste en france !

0
451

«Tuer tous les mécréants» : un collégien de 13 ans interpellé en Essonne après des propos inquiétants

Un collégien de 13 ans scolarisé à Viry-Châtillon (Essonne) a été interpellé puis présenté à un juge des enfants. Il est soupçonné d’avoir tenu des propos inquiétants à ses camarades sur Snapchat, en faisant l’apologie du terrorisme, et en leur envoyant des vidéos de propagande. Il aurait notamment affirmé vouloir rejoindre le groupe État islamique.

Un adolescent, d’une souche peu gauloise, âgé de 13 ans montrant des signes inquiétants de radicalisation, scolarisé dans un collège de Viry-Châtillon (Essonne), a été interpellé le 9 décembre dernier avant d’être placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire d’Évry selon nos informations. Ce mineur est soupçonné d’avoir tenu des propos faisant l’apologie du terrorisme, à plusieurs reprises, auprès de ses camarades, notamment sur le réseau social Snapchat.

L’enquête a démarré après le signalement d’un collégien, choqué par les images et les propos qu’il recevait de la part de son camarade. Le suspect envoyait aux autres élèves des vidéos de propagande du groupe État islamique (EI) dans lesquelles il affirmait qu’il fallait combattre en Syrie « contre les Français ». « Il publiait des vidéos montrant des exécutions, des bombardements ou des scènes de guerre en Syrie, pour appuyer ses positions », décrit une source proche de l’affaire.

L’adolescent serait allé bien plus loin dans ses propos, lâchant à ses camarades qu’il fallait « tuer tous les mécréants ». Ces dernières semaines, il aurait aussi refusé d’adresser la parole aux filles, ajoutant qu’il avait un drapeau de l’EI dans sa chambre ainsi qu’une bague à l’effigie du groupe terroriste. « Il aurait également déclaré à ses parents qu’il souhaitait rejoindre Daech en Syrie, et aurait ouvert un compte sur le réseau social TikTok, en utilisant le nom d’un djihadiste », poursuit la même source.

Au terme de sa garde à vue, le jeune garçon a été présenté à un juge des enfants. Il a été placé sous contrôle judiciaire et il est désormais « soumis à une mesure éducative provisoire dans l’attente de son jugement » nous précise le parquet d’Évry. Le suspect est poursuivi pour « apologie publique d’un acte de terrorisme commise au moyen d’un service de communication au public en ligne ». Son procès doit se tenir le 18 janvier prochain.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.