Affaire Lola : l’extrême droite (encore) accusée de récupération !

0
418

Quel est le principal problème de l’affaire Lola ?

Évidemment, sa récupération par l’extrême droite.

Du moins, c’est l’avis de France Télévisions. France 5 vient de diffuser un documentaire lors de son émission la Fabrique du mensonge. L’objectif de cette production : dénoncer « un triste modèle, mais un modèle parfait de récupération politique ». Pour le service public, ce crime atroce aurait dû rester un fait divers. Autrement dit, le drame de cette histoire aurait dû tomber dans l’oubli.

Malheureusement, la coupable « extrême droite » s’est emparée de l’affaire.

Elle a réveillé « le fantasme d’une immigration incontrôlée et meurtrière ». Le service public met en lien cette “instrumentalisation de l’affaire Lola” avec la « théorie complotiste du Grand Remplacement ». Théorie qui a mené à des tueries de masse aux États-Unis ou en Nouvelle-Zélande. Vous l’aurez compris, de dénoncer l’immigration de masse à commettre un crime de masse, il n’y a qu’un pas. Bien entendu, la droite a ses torts dans “l’affaire Lola”.

Pour autant, il s’agit bien du seul camp politique qui a pris au sérieux la mort de cette enfant, voyant en elle comme une petite sœur à défendre.

Pourtant, la gauche n’est absolument pas la dernière à faire de la récupération, à la base du fait politique.

Ainsi elle ne s’était pas privée de publier la photo du petit Aylan, migrant syrien mort en traversant la Méditerranée. D’ailleurs, on ne compte plus les députés insoumis ayant soutenu la cause d’Adama Traoré ou bien les commémorations en l’honneur de Malik Oussekine. Pourtant, la gauche ne peut s’empêcher d’arbitrer entre récupérations autorisées et récupérations interdites.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.