Annecy : enfin une prise de conscience ?

0
347

Ce jour du 8 Juin 2023 marquera t’il une véritable prise de conscience des conséquences de l’immigration de masse ?

Après l’émotion suscitée par l’attaque à Annecy de ce qu’il y a de plus précieux, nos enfants, le peuple français sortira t’il de sa léthargie et comprendra t’il qu’il ne s’agit pas d’un fait divers monstrueux qu’on traitera par une minute de silence, comme ce matin à l’Assemblée Nationale, des marches blanches et des bougies ?

En effet, pour nous qui sommes « réveillés », nous avons compris depuis longtemps que tous ces faits traités comme faits divers ou tout simplement masqués par la presse sont un fait de société dont le lien est l’invasion migratoire par des personnes dont la culture est basée sur la haine de ce que nous sommes, et dont l’éducation entraîne des frustrations générant des désordres psychiques graves.

Force est de constater que ce genre d’atrocités se multiplie et que les profils des meurtriers ont beaucoup en commun. Et pas seulement leur déséquilibre psychologique. Ils professent souvent la même religion et se construisent dans la haine contre l’occident et les mécréants que nous sommes. Or pour l’idéologie islamiste qui instille ses représentations ici comme de l’autre côté de la Méditerranée, être un mécréant, c’est ne plus vraiment être un être humain ; et l’élimination des mécréants peut être un hommage rendu à son dieu. Autre point à noter, la propagande de l’Etat islamique, via le magazine Dar al islam, faisait de l’école une cible car c’est là que se transmettait selon eux la laïcité, l’impudeur et la mécréance. Le journal appelait clairement à commettre des attentats dans des écoles.

A ce stade, on peut parler de « francocide »

Si à cette heure les motivations de l’assassin ne sont pas explicites, il prétend même être chrétien, le fait qu’il soit Syrien interpelle et nous replace dans un contexte de violence islamiste. On peut rappeler aussi que, si l’homme était désespéré de ne pas voir sa demande d’asile aboutir en France, s’immoler par le feu aurait eu plus de sens que de rejouer le massacre des innocents dans le jardin de l’Europe. Car c’est ainsi que s’appelle le lieu du crime. Tragique ironie.

Récemment, dans une vidéo, Marion Maréchal dénonçait les viols de plus en plus fréquents et violents sur des françaises âgées, dont les auteurs ont tous le même profil que cet assassin syrien, dans le silence assourdissant des féministes patentées : là aussi un seuil de « décivilisation » a été franchi, ce qui est la conséquence logique de l’application d’idéologies gauchistes mortifères . Rappelons nous la belle formule de Bossuet : « Dieu se rit des hommes qui maudissent les effets dont ils chérissent les causes »

Si on ajoute à cela la longue litanie des agressions au couteau, le plus souvent par égorgement, marqueur culturel, pudiquement appelé par la presse « poignardé au cou », on se demande quand le peuple français va réaliser vers où on l’amène.

L’important n’est il pas d’interdire les colloques d’extrême droite et de combattre la récupération ? Éventuellement de débattre de l’âge de départ en retraite ? Ou de lutter contre les stéréotypes de genre à l’Ecole ?

Nous sommes vraiment entrés dans « l’anarcho-tyrannie » conceptualisée par Samuel T Francis où l’Etat laisse tranquille les racailles et accable les citoyens lambda par des réglementations tatillonnes assorties de privation de libertés.

Les evenements d’Annecy seront ils l’électrochoc nécessaire au réveil de nos compatriotes ?

Dans la négative, les carottes seront cuites pour notre patrie la France !

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.