Aquarius et SOS Méditerranée : l’arnaque aux bons sentiments

0
54

Nous avions dénoncé dans un article précédent les aspects troubles du trafic d’êtres humains au nom des bons sentiments. https://burdigala-presse.fr/ong-humanitaires-de-tout-poilun-vaste-fromage

Voici quelques détails sur l’Aquarius une des plus emblématiques arnaques dans ce domaine de l’humanitaire.

L’Aquarius est un ex-garde-côtes allemand, maintenant propriété de l’entreprise allemande « Jasmund Shipping » qui l’a immatriculé à Gibraltar (paradis fiscal) et le loue à « SOS Méditerranée » (ONG grassement subventionnée).

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-1.png.

 Il est basé à Catane en Sicile où il attend, rarement plus de quelques heures, que lui soit signalé en quel point précis de la côte libyenne ou il doit aller chercher son fret : des humains que « Jasmund Shipping » facture aux ONG 3.000 € – par tête – pour le transport d’Afrique en Europe. Car il va de soi que, ces pauvres migrants n’ayant pas les moyens de payer leur transport : c’est que quelqu’un d’autre paie pour eux. Mais ce qui est certain, c’est que depuis le départ de leur village jusqu’au débarquement dans les ports de l’Europe, ils n’ont pas déboursé un sou. Voir :  https://www.delitdimages.org/les-ong-vont-chercher-les-migrants-jus.

Le schéma est le suivant :

Des rabatteurs payés par les « ONG humanitaires » repèrent dans les villages majoritairement sub-sahariens et d’Afrique occidentale des jeunes hommes de préférence vigoureux, comme le malien Mamoudou Gossama.

Ils leur font miroiter une vie formidable en Europe qui leur permettra de vivre confortablement et d’envoyer de l’argent à leurs familles. Un pourcentage de jeunes femmes et d’enfants − de l’ordre de 10% de l’effectif − y est ajouté pour avoir de quoi faire des photos et des vidéos de propagande dramatiques en cas de problème. Elles feront pleurer les foules occidentales pour convaincre les peuples européens et leurs gouvernements qu’il est inhumain de refuser l’accueil à ces pauvres « réfugiés-naufragés »

Ce schéma « idéal » est un DOUBLE-MENSONGE

Ils ne sont ni réfugiés (mais migrants économiques), ni naufragés (puisque leur naufrage-sauvetage est soigneusement programmé). Chargés en surnombre dans des camions, ils sont acheminés en Libye. Là ils sont enfermés dans des conditions inhumaines, voire des cages, et un tri est effectué.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-2.png.

Une partie des jeunes mâles et les plus jolies des filles sont achetés par des trafiquants arabes qui les revendent à d’autres esclavagistes arabes jusqu’en Arabie et dans certains Émirats.

Il s’agit là de la perpétuation de la multiséculaire traite d’esclaves arabo-musulmane autorisée par le Coran.

Au cours du voyage, les futurs assistés de la générosité européenne sont briefés : 1.  jouer les victimes de la misère, de l’oppression politique, sociale, sexuelle ou religieuse dans leur pays d’origine 2.  ne pas dire un mot sur la gratuité du voyage et au contraire, raconter qu’il leur en a coûté 2.000 3.  ne pas parler tout de suite de leurs maux physiques (maladies graves et contagieuses, parasites comme la gale, MST, etc.) ; 4.  cacher qu’ils ont reçu 100 ou 200 € avant de débarquer.

Un téléphone portable ou une tablette en anglais, arabe, français et persan + une liste d’adresses et de numéros de téléphone (d’autres associations et de services publics dans les villes du pays où ils envisageaient d’aller…

Les habitants de Valence et environs, où ont débarqué les Africains de l’Aquarius, ont été surpris de les voir sortir des billets de 50 et 100 € pour payer alcools, restaurants, cigarettes.

Environ un tiers des migrants ont disparu très vite dans la nature, jetant dans les poubelles de la ville les vêtements gris, noirs et rouges trop voyants que leur avait donné la Croix Rouge espagnole.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-3.png.

QUI FINANCE et DANS QUEL INTÉRÊT ce trafic négrier, si les Noirs amenés en Europe sont laissés en liberté à leur arrivée ?

 À long terme, les entreprises multinationales et les grandes entreprises industrielles qui comptent sur une main-d’œuvre non qualifiée ou formée aux frais des États, qui sera, quand elle sera devenu « employable », payée au niveau le plus bas, ce qui contrariera les demandes d’augmentations salariales des ouvriers européens.

Cette main d’œuvre sera docile, au moins dans les premiers temps. Mais on ne trouve pas de traces de financement des ONG par les entreprises.

Pourquoi vers l’Europe ?

On peut se demander pourquoi, si l’objectif de l’Aquarius est vraiment de « sauver » des malheureux en perdition, ne les amène-il pas vers les ports tunisiens tout proches où ils seraient réconfortés et soignés ?

D’abord parce qu’ils n’ont jamais été réellement en perdition et, comme l’a déclaré Sophie Beau, porte-parole de « SOS Méditerranée », parce que le droit d’entrée en Tunisie pour les migrants est plus strict que les droits des pays

C’est pourquoi le gouvernement italien s’interroge sur les rapports négriers entretenus entre « SOS Méditerranée » et des passeurs qui n’hésitent pas à saborder les embarcations pour placer les autorités européennes devant le fait accompli.

Et tous oublient l’essentiel qui est de « réparer » la Libye, pays détruit en 2011, date de la funeste intervention internationale, qui fermait notre frontière sud-est. Merci Nicolas Sarkhozy

Leonidas Martel

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.