Assassiné par le migrants qu’il héberge !

0
290

Poitiers : Il poignarde à mort l’homme qui l’héberge et envoie la vidéo de son corps à un voisin

Un Albanais âgé de 30 ans a été placé en garde à vue à Poitiers (Vienne). En situation irrégulière en France, il est soupçonné d’avoir tué à coups de couteau l’aide-soignant qui l’hébergeait à son domicile, en pleine nuit, avant d’envoyer la vidéo de son corps à un voisin qui a donné l’alerte. Ignoble.

Un aide-soignant âgé de 44 ans a été tué de multiples coups de couteau à Poitiers (Vienne) dans la nuit de mardi à mercredi, à son domicile. Un suspect âgé de 30 ans, qui était hébergé par la victime, a été interpellé peu après avant d’être placé en garde. Le trentenaire, de nationalité albanaise, est en situation irrégulière en France et faisait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF) depuis mars 2022 d’après une source proche de l’enquête.

C’est un voisin de la victime qui a alerté la police vers 00h45 alors qu’il venait de recevoir une vidéo sur Snapchat, montrant le corps sans vie de cette dernière, gisant dans son sang. Une séquence envoyée par le suspect venant de prendre la fuite. « Il m’a dit qu’il avait « exécuté » le gars qui l’héberge », raconte ce voisin à La Nouvelle République. « J’ai demandé où était son colocataire, il m’a dit « chez lui » avant de m’envoyer une vidéo ».

Les forces de l’ordre se sont rapidement rendues sur les lieux, place Henri-Barbusse, dans le quartier Rivaud. La porte de cet appartement social a été enfoncée et les policiers, accompagnés des sapeurs-pompiers, ont fait la macabre découverte. « La victime gisait dans sa baignoire, nue, et il n’y avait plus rien à faire », confie une source proche de l’affaire. Le corps de l’aide-soignant présentait de graves blessures au niveau de l’arrière de la tête ainsi que des plaies à l’arme blanche dans le dos. Un couteau ensanglanté a été découvert sur place.

Dans le même temps, le suspect en fuite a été localisé sur la commune de Couhé, à une quarantaine de kilomètres au sud de Poitiers. Il a été rapidement interpellé par les gendarmes. Cet homme est déjà connu des services de police et de justice.

« C’est moi qui lui ai dit de se rendre à la police », a indiqué le voisin ayant donné l’alerte. « De toute manière, il venait d’accidenter la voiture ». L’homme a aussi évoqué la victime auprès de La Nouvelle République, « une personne très gentille, avec un grand cœur. (…) Il laissait vivre l’autre dans son logement depuis deux ans en payant les factures. Quelle ingratitude ». Il affirme également que le suspect a « comme une bipolarité ou des troubles de la personnalités ». Une enquête pour meurtre a été ouverte. Une « remigration » d’urgence s’impose apryès le séjour en prison !!!

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.