Barbarie en France !

0
559

Nantes : Un adolescent de 16 ans séquestré, torturé et brûlé, trois mineurs interpellés

La victime a subi un déchaînement de violences dans la nuit de lundi à mardi, avant de parvenir à s’enfuir dans la journée. Trois mineurs de 14 à 17 ans ont été rapidement interpellés. Ils ont été déférés en vue de leur mise en examen ce jeudi.

Un adolescent de 16 ans a été victime d’actes de torture et de barbarie à Nantes (Loire-Atlantique) dans un logement où il a été séquestré durant de longues heures, dans la nuit de lundi à mardi. La victime est parvenue à échapper à ses agresseurs dans la journée, avant de donner l’alerte. Trois mineurs – deux adolescents de 14 et 17 ans et une jeune fille de 16 ans – ont été placés en garde à vue. Ils ont été déférés ce jeudi en vue de leur mise en examen. Le parquet des mineurs a requis leur placement en détention provisoire.

Le jeune garçon a été « brûlé avec une lame chauffée au chalumeau, il aurait été frappé avec des casseroles, il aurait été entaillé avec un cutter », d’après une source proche du dossier citée par le journal régional. Il aurait aussi été contraint de manger tout et n’importe quoi. Sa tête a été en partie rasée et ses parties intimes compressées.

Le trio a été rapidement interpellé une fois l’alerte donnée. Les trois suspects sont passés aux aveux au cours de leur garde à vue. L’adolescente a même « revendiqué » les faits a indiqué le parquet des mineurs.

Ces actes de torture ont été commis dans le studio de la jeune fille, dans lequel elle avait été placée. La victime s’était rendue chez la jeune fille dans la soirée. Les deux autres adolescents étaient ensuite arrivés pour fumer du cannabis… avant que la situation dégénère totalement. Les atrocités auraient débuté dès 22 heures et auraient cessé avant 6 heures. Un « geste déplacé » serait à l’origine de ce déferlement terrible de violences.

Les trois adolescents pourraient être jugés devant une cour d’assises des mineurs. La victime s’est vu attribuer pas moins de 30 jours d’incapacité totale de travail (ITT) à ce stade. Elle a néanmoins pu quitter l’hôpital ce mercredi matin.

L’adolescente de 16 ans avait déjà été interpellée le week-end dernier pour des violences sur des policiers 

Un adolescent de 16 ans a été victime d’actes de torture et de barbarie à Nantes (Loire-Atlantique) dans un logement où il a été séquestré durant de longues heures, dans la nuit de lundi à mardi. La victime est parvenue à échapper à ses agresseurs dans la journée, avant de donner l’alerte. Trois mineurs – deux adolescents de 14 et 17 ans et une jeune fille de 16 ans – ont été placés en garde à vue. Ils ont été déférés ce jeudi en vue de leur mise en examen. Le parquet des mineurs a requis leur placement en détention provisoire.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.