BHL ose tout, c’est à ça qu’on le reconnait !

0
334

NDLR : Excellent billet d’humeur et d’humour sur Riposte Laïque !

L’entomologie médico-légale est une science à part entière.

Popularisée par la série américaine Les experts, elle permet d’identifier la date de la mort d’un individu en analysant la nature des larves et des insectes qui se trouvent sur le corps.

À l’air libre, il apparaît que les insectes qui accompagnent la décomposition arrivent en 8 escouades différentes.

La première escouade est composée de mouches vertes ou bleues, dites « mouches à viande », puis viennent les nécrophages, et le processus se termine par l’arrivée des arthropodes opportunistes qui viennent terminer le travail.

Il est possible de faire une analyse semblable lorsqu’un événement dramatique se produit, comme celui qui a frappé les Israéliens.

Les pillards et les paparazzis arrivent sur les lieux en premier, puis viendront les grands reporters, les journalistes traditionnels, les politiciens et les universitaires et experts en tout genre.

Les historiens finiront le travail quelques décennies plus tard.

La deuxième escouade  qui intervient après la mort est celle des insectes attirés par les matières fécales, la mouche Sarcophagidae, communément appelée « mouche à merde ».

Elles sont considérées comme des parasites et des vecteurs d’agents pathogènes.

Dans le cas des actes de terrorisme et des massacres en tout genre, la deuxième escouade se compose d’une race de parasites bien connue : les Bernard-Henri Lévy.

Le BHL se reconnaît facilement à sa coiffure – savamment structurée, faussement naturelle, mélange de Chateaubriand et d’avocat parisien -, à son air affecté et surtout à sa chemise blanche impeccable en toute circonstance.

Le BHL se nourrit du malheur des autres, toujours à l’affût, sur tous les continents.

Le BHL est un prédateur opportuniste, une sorte d’omnivore de la misère humaine.

Enfants afghans, camps de réfugiés syriens, tranchées ukrainiennes. Tout est bon à prendre pour le BHL.

Une fois repu de détresse humaine, le BHL écume les plateaux de télévision, donne des leçons, écrit des livres et produit des films que personne n’ira voir avec de l’argent public.

Le BHL se caractérise également par une absence totale de décence et d’amour-propre.

C’est la raison pour laquelle il a cru opportun de débarquer hier en Israël, et a même poussé l’abjection jusqu’à réclamer un selfie à des soldats, qui lui ont poliment signifié de se barrer.

La dernière chose dont les Israéliens ont besoin en ce moment, c’est précisément d’avoir dans leurs pattes un clown comme BHL, qu’il faudrait en plus protéger.

Cependant, il ne faut pas s’imaginer que la mouche du coche BHL va comprendre le message qui vient de lui être adressé par les Israéliens.

Bien au contraire, il va persister dans l’indécence, comme à l’accoutumée.

BHL ne peut pas se permettre de renoncer à un tel festin, et faute de pouvoir se repaître du malheur des Israéliens, il ne serait pas surprenant de le voir se rabattre sur la bande de Gaza très rapidement.

À moins, bien entendu, qu’un événement encore plus sanglant, et plus odieux, n’ait lieu ailleurs sur la planète, attirant ainsi la mouche BHL vers d’autres contrées.

Alain Falento

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.