Bordeaux Nationaliste : Darmanin dissout un groupe qui n’existe plus !

0
295

La dissolution de Bordeaux Nationaliste

https://www.sudouest.fr/politique/extreme-droite-gerald-darmanin-annonce-la-dissolution-du-groupuscule-bordeaux-nationaliste-13899141.php

UN COUP DE COM

Une grande décision vient d’intervenir : le groupuscule « Bordeaux Nationaliste » a été dissous par décret signé par Darmanin, Borne et Macron. Un grand honneur pour une poignée d’obscurs jeunes militants. Une curieuse décision, puisque les policiers auraient du savoir, en lisant leurs publications sur les réseaux sociaux, que ces militants avaient décidé, il y a plus de 6 mois, de cesser leurs activités! Une pareille ignorance est tout a fait inquiétante sur l’efficacité de notre police…

Le texte signé par ces 3 membres du Gouvernement est tout à fait curieux. Il ne nomme pas les responsables de ce groupuscule, il les désigne par  X et Y. Il s’agit de prudence…. Si un décret de dissolution ne peut pas être attaqué devant le juge, la diffamation existe et elle est toujours réprimée. Or les accusations sur lesquelles s’appuie la dissolution sont loin d’être établies. Et en ne nommant personne , les courageux signataires s’évitent des poursuites pénales.

La dissolution de ce groupe qui n’existe plus est tout à fait injustifiée. Les motifs invoqués sont tout à fait spécieux comme « se réunissent dans un local nommé « la Taverne du Menhir », « seraient homophobes », « inciteraient à la violence et à l’auto défense », organiseraient des « commémorations »… « seraient impliqués dans des faits de violence qu’aucun de ses dirigeants ne condamne »… Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux, fait partie de ceux qui ont demandé la dissolution du groupe. Il dénonçait « les attaques aux valeurs républicaines » (sic). Il ne s’agit pas d’une qualification pénale mais bien d’un motif politique. On sent l’inspiration stalinienne de cette accusation. Un lapsus « communiste ». Cet élu « écologiste » dénonce des « ennemis du peuple » pour reprendre l’accusation classique qui a conduit tant de militants de la liberté au goulag ou à l’exécution d’une balle dans la tête.

Les accusations de violence sont fausses. Les membres de ce groupuscule a été régulièrement l’objet d’attaques violentes de la part des nervis néo-fascistes antifas. A Bordeaux, de jeunes patriotes ont été grièvement blessés dans des agressions, par surprise, en bande, quand ils étaient seuls, au travail, ou même en famille. Voilà les seules agressions et violences dans lesquelles ils ont été impliqués. Ils n’ont jamais attaqué personne. Ils n’ont été que des victimes, contraintes, acculées à la légitime défense…

Le gouvernement Borne n’attend aucun effet pratique de cette dissolution sinon un effet d’annonce. En dissolvant ce groupe, en même temps qu’une association islamique à la dangerosité bien réelle, il fait un amalgame malsain, malhonnête. Il continue sa propagande contre les nationalistes, contre tous ceux qui dénoncent l’invasion migratoire, l’islamisation, la déconstruction de notre société, et surtout ceux qui osent s’organiser.

François Jay

https://resistancerepublicaine.com/2023/02/03/bordeaux-nationaliste-darmanin-dissout-un-groupe-qui-nexiste-plus/

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.