Budget 2024, 32,2 % de déficit budgétaire !

0
74

Les dépenses et les recettes du budget 2024 ont été adoptées au forceps au parlement (grâce au 49.3) en janvier dernier. Quand on analyse de plus prés la situation, cette dernière est très préoccupante. Les recettes ne couvrent que 67,8 % des dépenses et le déficit représente donc 32,2 % du budget ! Comment en est-on arrivé-là et quelles seront les conséquences ?

Les recettes d’abord sur 312 milliards, elle se répartissent en 4 grandes catégories : la TVA à 100,8 milliards d’euros, l’Impôt sur le revenu à 93,3 milliards, l’Impôt sur les Sociétés de 72 milliards, le reste est plus divers : 104,9 milliards (dont 15,4 milliards pour les taxes pétrolières). Problème sur ces recettes : la faiblesse de l’impôt sur le revenu, qui ne représente que très peu désormais, car les plus riches ne le paie plus.

Dans les dépenses sur 453 milliards, ce que l’on remarque, ce sont les dépenses les dépenses de personnel de 173 milliards, les dépenses de fonctionnement à 69,9 milliards, mais surtout la faiblesse des investissements à 22,3 milliards, et bien sûr l’importance des dépenses « d’intervention » de 148,8 milliards, et la charge de la dette qui augmente fortement à 52,2 milliards.

Le problème au long terme est simple, on ne peut se contenter d’avoir des recettes qui ne couvrent que les deux-tiers des dépenses, car dans ce cas, il est clair que notre dette continuera d’exploser et que la charge des Intérêts deviendra intenable.

Référence :Le budget de l’État voté pour 2024 | budget.gouv.fr

Cette situation est d’autant plus préoccupante que les recettes semblent avoir été surestimé par notre ministre des finances : il serait de 5,1 % du PIB et non de 4,4 % ! Cela signifie donc plutôt 163 milliards de déficit que 141 milliards, et le budget serait donc à 36 % de déficit plutôt que 32 % !

A quand la faillite ?

Christophe Bugeau

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.