Buitoni, le halal et l’Escherichia Coli

0
526

Une information judiciaire a été ouverte ce jeudi, après l’intoxication à la bactérie E.coli de plusieurs enfants en consommant des pizzas de la marque Buitoni. Seule la gamme Fraich’up de la marque est concernée à ce stade, précise le parquet de Paris.

Les investigations dans l’affaire Buitoni sont donc désormais confiées à un juge d’instruction. Une information judiciaire a été ouverte ce jeudi, après l’intoxication de plusieurs personnes, en majorité des enfants, en consommant des pizzas de la marque italienne, indique le parquet de Paris. Ces contaminations sont suspectées d’avoir provoqué la mort de deux enfants.

Cette information judiciaire est ouverte des chefs « d’homicide involontaire à l’égard d’une personne, blessures involontaires à l’égard de 14 personnes, tromperie sur une marchandise entraînant un danger pour la santé de homme ou de l’animal, exposition ou vente de produit alimentaire servant à l’alimentation falsifié ou corrompu et nuisible à la santé, mise sur le marché d’un produit dangereux pour la santé et mise en danger d’autrui ». Il n’y a que la gamme Fraich’up qui est concernée à ce stade, précise le parquet. 

Une enquête préliminaire était déjà en cours depuis le 22 mars au pôle santé publique du parquet de Paris, pour « tromperie sur une marchandise, exposition ou vente de produits alimentaires corrompus ou falsifiés et nuisibles pour la santé, mise sur le marché d’un produit préjudiciable à la santé, mise en danger d’autrui, blessures involontaires et homicides involontaires ». 

La  piste de la viande halal très probable sera t’elle explorée par la justice. Il est à craindre que la justice politisée de notre pays fasse l’impasse sur cette piste très sérieuse.

En effet, la bactérie responsable de ces intoxications alimentaires est un sérotype particulier de Escherichia Coli, le type O157 H7, qui ne vit que dans l’estomac et l’intestin des bovins et l’abattage halal déroge aux règles d’hygiène obligatoires.

« Il y a deux enfants qui sont morts d’avoir mangé une pizza (…) je vous assure que c’est poignant », a déclaré jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran, se disant « dévasté » par ce « drame humain absolument terrible » qui « ne devrait jamais arriver » mais « n’a pas pu être évité ».

Il y a eu au total 75 cas d’intoxications recensées, en grande majorité d’enfants. Ce sont à ce jour trois gammes de la marque qui sont visées par des plaintes de consommateurs, la Fraich’up, la Bella Napoli et la Four à Pierre.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.