COMPLÉMENT À LA MANIFESTATION DU 31 Juillet à Bordeaux

0
569
pass sanitaire

Il a échappé à la majorité pacifique des manifestants bordelais qui ont défilé dans le calme samedi dernier, sous la pluie, que des violences ont eu lieu. Le cortège était très long, et les agressions sont restées localisées.

LES « ANTIFAS » BRAS ARME DU POUVOIR MACRONIEN

Comme pour les Gilets l’extrême gauche cherche à faire dégénérer le mouvement pour venir en aide au gouvernement en difficulté. Les réseaux sociaux gauchistes nous ont confirmé qu’une chasse aux « fascistes » avait été organisée dans le cortège principal. En vain, semble-t-il. Nos gauchistes n’ont trouvé personne à tabasser. Il semble qu’ils n’aient pas digéré d’avoir été rossés par les patriotes qu’ils avaient attaqués le samedi précédent, puis d’avoir été matraqués par la police, appelée par les passants… ils ont voulu se venger, mais, cette fois-ci, n’ont pas trouvé de victime à agresser. Ces excités seraient des membres du club de supporters des Girondins de Bordeaux, les biens nommés « Ultras Marine »… des apprentis fafs déguisés en « antifas ».

JETS DE D’OBJETS SUR LA POLICE

Grand classique des gauchistes, provoquer la police. C’est ce qu’ils ont fait samedi dernier. Bien à l’abri dans la foule, nos « antifas » ont tenté de faire charger la police contre les manifestants. Ils ont lancé divers objets sur les flics… mais les manifestants ne les ont pas imités, et les forces de l’ordre n’ont pas reçu l’ordre de charger. Pourtant les attaques étaient spectaculaires, puisque les islamo-gauchistes ont lancé des feux de Bengale dans la foule!

LE PEUPLE CONTRE LA GAUCHE

En « complément », mais peut-être pas de façon coordonnées, il y a eu des tentatives d’imposer des slogans et banderoles de « gauche » ou communistes et anarchistes. Par 2 fois la CGT de Bassens (les dockers), a tenté d’imposer leur grande banderole syndicale, ils se sont fait huer par la foule mais ont quand même réussi, in fine, à la déployer. C’est ainsi que les manifestants ont supporté une banderole CGT et FO, et des drapeaux LGBT… Ce que l’ont doit retenir, c’est que les appareils de gauche, la nomenklatura subventionnée, étaient mobilisés pour casser une mobilisation populaire qui leur échappe et leur est même, hostile. 

La gauche est muette sur la gigantesque manipulation que nous subissons (comme le RN, les LR, le MODEM…) qui permet à l’Etat de réduire les libertés publiques et de mettre en place un contrôle des individus plus performant que celui des régimes communistes. Le virus chinois justifie des mesures de coercition à la chinoise…

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.