Coronavirus et « euthanazie en Marche », le scandale absolu !

0
978

Deux textes officiels successifs en toute discrétion !

Le premier est une simple circulaire administrative adressée aux directeurs d’EHPAD, ces établissements de retraite « médicalisés » , en date du 23 Mars.

DECRYPTAGE:

Il est hors de question d’hospitaliser un pensionnaire d’EHPAD, debrouillez vous avec les moyens du bord!

Ils savent très bien qu’ils sont hors la loi, et tentent ainsi de gommer leur responsabilité en tentant de lui donner un vernis légal ! Responsables de la carence des services de santé, ils conduisent nos anciens sciemment à la mort !

Le deuxième texte est un scandale absolu :il s’agit du décret ministériel 2020-360 du 28 Mars 2020

Il encourage,en dérogation à l’AMM , l’utilisation de RIVOTRIL. Ce médicament, utilisé dans l’épilepsie, et formellement contrindiqué en cas de problèmes respiratoires .

Il s’agit bien d’une manœuvre d’euthanasie délibérée.

QUESTIONS GENANTES :

1°) pourquoi ce protocole est il fixé jusqu’au 15 Avril ? Serait ce la date prévue de décroissance de l’épidémie ? L’assassinat de nos anciens serait donc en rapport avec une carence grave de l’Etat…

2°) les médecins qui auront utilisé ce produit hors AMM seront responsables pénalement car nul décret ne peut aller à l’encontre d’une loi!

3°) Le gouvernement refuse l’utilisation de la CHLOROQUINE au prétexte de ses effets secondaires potentiellement gênants mais bien connus et maitrisables alors qu’on va utiliser le RIVOTRIL dont un des effets secondaires le plus connu va provoquer la mort à coup sûr. Le gouvernement ne chercherait il pas à résoudre le problème des retraites de façon subreptice et monstrueuse?

4°) le refus de soigner efficacement avec le protocole du Pr Raoult et le recours aux moyens de réanimation d’un côté et l’administration d’un agent létal de l’autre ne caractérisent ils pas de façon implacable une volonté euthanasique et un crime contre l’humanité?

Le plan ATTALI en action, Nazis pas morts ?

Jacques Attali, 78 ans …proche conseiller de MACRON, chantre du mondialisme et de la marchandisation généralisée, grand donneur de leçon, parfait gauleiter du Nouvel Ordre Mondial

Entre 1939 et 1945, environ 300 000 malades et handicapés ont été assassinés dans les territoires allemands sous couvert d’« euthanasie » (AKTION T4): ils ont été tués par inhalation de monoxyde de carbone dans des centres de mise à mort spécialement aménagés à cette fin, ou ont succombé à la privation de nourriture, à la négligence et à l’administration délibérée de doses excessives de médicaments dans des Heil- und Pflegeanstalten, des hôpitaux spécialisés. Dans les territoires occupés de Pologne et d’Union soviétique, ils ont été abattus par les commandos spéciaux et les commandos d’intervention (Sonder- et Einsatzkommandos) de la SS, gazés ou exécutés par d’autres moyens. Ces opérations d’extermination ont mobilisé des médecins, du personnel soignant, des administrateurs et des membres de la SS. Même si l’organisation et la responsabilité de ces assassinats ont pris des visages multiples, l’intention était identique : la suppression plus ou moins systématique des « vies indignes d’être vécues », sous prétexte de délivrer des malades prétendument incurables de leurs souffrances et de « purifier l’organisme du peuple de ceux qui ne représentent qu’un poids mort ». Voilà comment on justifiait l’assassinat des patients hospitalisés dans le Troisième Reich et dans les territoires occupés au cours de la Seconde Guerre mondiale. Toute ressemblance avec l’actualité serait totalement fortuite!

En guise de conclusion :

Nous assistons sans réagir depuis trop d’années à la perte progressive des valeurs humaines au prétexte de progrès . Le PACS, puis le mariage « pour tous », la PMA, la GPA, l’euthanasie, la marchandisation de tout ce qui est humain par un pilonnage idéologique réduisent peu à peu l’être humain à n’être qu’un « amas de cellules ». La liberté de disposer de son corps a abouti à un asservissement progressif à l’unique loi du marché. De quelle liberté de disposer de leur corps disposent les locataires des EHPAD qui ont cotisé et obéi au système toute leur vie? Où est la dignité de toute personne humaine, qui a fondé notre civilisation?

La nature criminelle de ces mesures nécessitera des actions devant les tribunaux . En plus des actions de groupe qui se multiplient, tout le monde peut participer à titre personnel en téléchargeant un modèle de plainte contre X auprès du procureur, à telecharger sur https://plaintecovid.fr . Rédigées par des avocats, il suffit de les personnaliser.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.