Dealers d’essence …

0
271
Pénurie d'essence à la pompe crée des queues d'automobilistes et motocyclistes Ici à la station BPBd de Vaugirard à Paris

Villiers-le-Bel : Ils privatisent une station-service et proposent du carburant à leur prix.Seuls les habitants du quartier pouvaient se servir aux pompes à essence, les autres étaient contraints d’acheter du carburant aux auteurs. Des vendeurs d’essence à la sauvette ont également été interpellés dans le Val-de-Marne.

Avec la pénurie de carburants qui dure, certains ont décidé de profiter de cette situation pour se faire de l’argent sur le dos des usagers. C’est ce qui s’est produit à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) ce lundi soir a-t-on appris de sources policières, confirmant une information de RMC.

Des individus ont pris le contrôle d’une station-service Total dans la soirée. Ils ont assuré eux-même le filtrage des usagers, laissant passer seulement les habitants du quartier. Les autres étaient interdits d’accès et se voyaient proposer du carburant en bidons, à un prix fixé par les auteurs. Certains automobilistes qui protestaient ont eu leur voiture dégradée.

La police a finalement été alertée et les fonctionnaires ont mis fin à cette situation. Un homme âgé de 24 ans a été interpellé et placé en garde à vue.

A Arcueil (Val-de-Marne), cinq racailles âgés de 19 à 22 ans ont été interpellés et placés en garde à vue. Ils tentaient de vendre de l’essence à la sauvette, à 3,50 euros le litre a indiqué le parquet de Créteil, confirmant une information de BFMTV. L’un des jeunes hommes avait pas moins de 19 bidons d’essence à écouler. Deux bidons de 50 litres de carburant ont également été saisis dans le véhicule des suspects.

La Première ministre Élisabeth Borne a annoncé ce mardi à l’Assemblée nationale la réquisition de personnels des dépôts de carburants d’Esso-ExxonMobil, afin de mettre fin aux blocages.Villiers-le-Bel : Ils privatisent une station-service et proposent du carburant à leur prix

Seuls les habitants du quartier pouvaient se servir aux pompes à essence, les autres étaient contraints d’acheter du carburant aux auteurs. Des vendeurs d’essence à la sauvette ont également été interpellés dans le Val-de-Marne.

Avec la pénurie de carburants qui dure, certains ont décidé de profiter de cette situation pour se faire de l’argent sur le dos des usagers. C’est ce qui s’est produit à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) ce lundi soir a-t-on appris de sources policières, confirmant une information de RMC.

Des « chances » ont pris le contrôle d’une station-service Total dans la soirée. Ils ont assuré eux-même le filtrage des usagers, laissant passer seulement les habitants du quartier. Les autres étaient interdits d’accès et se voyaient proposer du carburant en bidons, à un prix fixé par les auteurs. Certains automobilistes qui protestaient ont eu leur voiture dégradée.

La police a finalement été alertée et les fonctionnaires ont mis fin à cette situation. Un homme âgé de 24 ans a été interpellé et placé en garde à vue.

A Arcueil (Val-de-Marne), cinq hommes âgés de 19 à 22 ans ont été interpellés et placés en garde à vue. Ils tentaient de vendre de l’essence à la sauvette, à 3,50 euros le litre a indiqué le parquet de Créteil, confirmant une information de BFMTV. L’un des jeunes hommes avait pas moins de 19 bidons d’essence à écouler. Deux bidons de 50 litres de carburant ont également été saisis dans le véhicule des suspects.

La Première ministre Élisabeth Borne a annoncé ce mardi à l’Assemblée nationale la réquisition de personnels des dépôts de carburants d’Esso-ExxonMobil, afin de mettre fin aux blocages.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.