Désistements : le bal des cocus !

0
156

La période que nous vivons avec ces élections législatives anticipées est passionnante.

Les masques tombent, le grand guignol républicain se déchaîne et sous la fièvre antifa, le jeu politique s’éclaircit en dévoilant la complicité des acteurs de ce grand jeu de rôle .

En effet, sur plus de 300 triangulaires, chiffre énorme rendu possible par la forte participation ( pour participer au 2e tour il faut plus de 12,5% des inscrits) 214 candidats arrivés en 3e position appartenant soit au conglomérat de gauche, soit à la « majorité présidentielle » se sont retirés pour éviter l’élection de candidats du RN-LR.

Voir des candidats « insoumis » soutenir Elisabeth Borne ou Moussa Darmanin a quand même de quoi faire sourire !

Des rencontres au plus haut niveau, selon France Info, ont même eu lieu pour envisager la possibilité d’un gouvernement de coalition entre macronistes et gauchistes !

Alors qu’avant le premier tour, ces deux camps n’avaient pas de mots assez forts pour s’attaquer voire même s’insulter.

Cela pose tout de même, au delà de l’incohérence intellectuelle obscène de cette situation, le problème de la collusion des partis du système que certains dénonçaient depuis des décennies. Et cela se fait sans la moindre vergogne, au nom du camp du bien et de la lutte contre la bête immonde.

Et puis, surtout, quid des électeurs de ces 2 conglomérats ? Suivront ils comme des moutons les consignes de politiciens qui se moquent ouvertement d’eux ?

Accepteront ils d’être cocus et contents ?

Réponse le 7 Juillet au soir !

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.