Et si le massacre de Lola était un sacrifice rituel ?

0
358

Le meurtre effroyable de Lola a défrayé, à juste titre, la chronique ces jours ci. En effet s’il contribue à alimenter la longue litanie des victimes de couteaux parfaitement halals et le plus souvent djihadistes devenue notre quotidien, il présente des caractéristiques inédites qui interpellent et qui en font un acte au delà du barbare, on peut même dire inhumain car, en sus de la violence, il y a une perversité totale, veuillez m’excuser de les détailler : douche préalable (pureté sacrificielle?), orgasme de la tortionnaire qui met la tête de Lola entre ses cuisses, marques bizarres sur les membres, recueil du sang et consommation de ce dernier (pratique décrite dans les rites sataniques…), égorgement et décapitation, sans doute post mortem car la mort serait due à un étouffement. Tous ces détails ont été recueillis lors des aveux de la prévenue Dhabia, et semblent corroborés par les examens médico légaux.

En parlant à un ami de mon fils d’origine maghrébine, il a tout de suite évoqué une pratique semble t’il courante au Maghreb : les enfants zouhris, victimes de crimes rituels en Algérie et au Maroc.

En faisant quelques recherches je suis tombé sur un article qui semble bien documenté : https://maghreb-observateur.com/?p=9511

Je n’avais jamais entendu parler de cela mais il semble que ce soit une pratique de magie noire courante dans les pays du Maghreb, comme me l’a confirmé une amie maghrébine, qui étudie ces meurtres rituels depuis plusieurs années.

Ces enfants dits « chanceux » doivent avoir des caractéristiques physiques bien particulière, blonds ou roux , de peau pâle, les yeux clairs ce qui était le cas de Lola, avec une ligne de chance dans la main.

Leur sacrifice a une nature rituelle pour retrouver un trésor enfoui dans une tombe ou bien d’autres buts tendant à procurer la chance à celui qui procède au sacrifice. Il est vraisemblable que la prévenue, qui était dans une situation précaire a fait appel à ces pratiques dans ce but. Elle a parlé de « djinns » qui la persécutaient pendant sa garde à vue.

On retrouve ces pratiques en Afrique subsaharienne avec les enfants albinos.

Il a été fait mention dans certains médias de trafic d’organe, détail qui n’a pas été confirmé, mais il semble que l’omerta soit de mise de la part des responsables de la justice et de la police.

Rappelons nous en effet du silence qui a entouré les événements du Bataclan où on avait constaté des énucléations oculaires, des éviscérations et autres joyeusetés qui n’avaient pas été rapportés dans les médias…

Il est vraisemblable que notre société, incapable de concevoir qu’un être humain puisse être motivé par des buts non matérialistes fussent ils en rupture avec l’humanité, classera Dhabia dans les personnes « dérangées », et il est fort à craindre qu’elle soit jugée irresponsable lors de son procès. Le psychiatre Samuel Lepastier invité dans l’émission Soir Info de Julien Pasquet sur Cnews , a fait une remarquable démonstration de la personnalité diabolique de la meurtrière au travers des éléments connus du déroulement du crime et plus particulièrement de sa « gestion » post-crime !

En dehors de la polémique, totalement justifiée, sur le fait que, si la loi sur les OQTF avait été respectée, Lola serait toujours en vie, il est légitime de se poser des questions sur le vivre ensemble avec des populations imprégnées d’une culture totalement incompatible avec la notre .

La récente affaire du maraboutage de Paul Pogba confirme le fait que les êtres humains ne sont pas des pions interchangeables au gré des impératifs stratégiques et économiques, ils arrivent avec leur culture et leur vision de monde, le mélange peut alors devenir explosif selon les proportions respectives des parties .

Voulons nous vivre dans une société de marabouts jeteur de sorts, de djinns et autres créatures maléfiques nécessitant des sacrifices humains ?

Où est l’enrichissement culturel dont on nous rebat les oreilles ?

Il est en tous cas légitime de rendre hommage à Lola lors de rassemblements publics manifestant ainsi non seulement notre compassion avec sa famille, mais aussi notre colère vis à vis de ceux qui nous gouvernent et nous accusent de récupération politique parce qu’ils cherchent à cacher leur immense responsabilité.

Il faudra bien qu’un jour ils rendent des comptes !

Et surtout n’oublions jamais Lola !

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.