InCité : main basse sur la ville !

0
106

INCITÉ COUPABLE

Ce n’est pas en lisant Sud-Ouest, 20 Minutes ou Rue 89 que l’on peut s’informer sur les dessous des effondrements d’immeubles à Bordeaux. Tous ces médias, contrôlés et subventionnés, taisent les informations importantes. C’est une véritable omerta que nous vivons.

DES DESSOUS PAS TRÈS NETS

C’est bien InCité qui est directement en cause dans la catastrophe de la rue Planterose. C’est l’immeuble du 26, propriété d’InCité, qui s’est effondré et qui a entraîné le 24, mitoyen dans sa chute.C’est de la pure négligence de la part d’InCité. Cette SEM qui dépend de la Mairie, n’a pas fait les travaux nécessaires à sa conservation, sur la toiture, sur le mur mitoyen… Elle s’y était pourtant engagée quand elle a vendu le numéro 24 à un marchand de biens parisien… L’histoire de cet ensemble de 2 immeubles est édifiante.

InCité a acheté le 24 rue Planterose par préemption. Les vendeurs avaient vendu 600000€ en 2012, et InCité a préempté en offrant 400000€. Après une bataille avec les vendeurs, la SEM de la Mairie l’a finalement payé 484000€ en 2013 et revendu à un marchand de biens parisien pour… 400000€. Dans le cadre de cette transaction, InCité s’est engagée a faire des travaux dans son immeuble mitoyen du numéro 26. Il s’agissait de sécuriser les constructions, l’immeuble du 26 menaçait la sécurité de l’immeuble vendu. Le « professionnel parisien » a revendu dans la foulée sous forme d’Aful (montage fiscal Malraux): 527000€.

Au bout d’un an InCité, n’ayant pas tenu ses engagements sur les travaux de sécurisation, les 4 nouveaux propriétaires de l’Aful ont mis en demeure InCité d’exécuter ses engagements. Pour se débarrasser du problème, InCité a racheté l’ensemble des 4 lots créés pour… 527000€ plus un dédommagement de perte fiscale pour les investisseurs « Malraux » à hauteur de 72000€.

A ce stade, le bilan financier est assez curieux. InCité a dépensé au total 599000€ et fait perdre quelques années à la rénovation de ces immeubles! On connait des opérateurs plus avisés. Et pour finir tout s’écroule en juin 2021 parce que les travaux indispensables n’ont jamais été faits.

CURIEUX BILAN FINANCIER

Imaginons qu’InCité ne soit pas intervenue. Ces immeubles historiques seraient toujours dans le patrimoine architectural de la ville de Bordeaux, les vendeurs n’auraient pas été spoliés, les immeubles seraient habités depuis longtemps, la vie de dizaines de personnes n’aurait pas été mise en danger, et les personnes évacuées seraient toujours chez elles…Mais l’opérateur parisien n’aurait pas gagné les 199000€… différence entre le prix qu’il a acheté à InCité et le prix qu’il lui a revendu…

Cette SEM InCité est un désastre!

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.