Krach programmé du logement !

0
460

Même la grande presse, celle autorisée, non complotiste et bénéficiant des subventions de l’Etat, finit elle aussi par cracher le morceau.

Ici c’est le Point (source ici) par l’intermédiaire de Nicolas Baverez, qui n’est pas franchement un révolutionnaire debout sur les barricades antiétatiques.

Il titre son dernier édito d’un édifiant « le krach programmé du logement »

Pour lui la « conséquence des actuelles politiques fiscale et énergétique, à l’horizon de 2030, la France manquera d’au moins 4 millions de logements ».

Et oui… Ce qui se passe est tout simplement délirant et le ministre du logement n’est pas un piètre ministre, c’est un sinistre du bâtiment à lui tout seul et il est en train de faire s’effondrer tout un secteur fondamental pour le PIB, 10 %, pour l’emploi, 9 % du travail en France, mais aussi pour l’accès au logement des gens ! Oui, des gens.

Désormais on interdit de louer 600 000 logements parfaitement salubres devenus par un trait aussi stupide que crétin des « passoires thermiques ».

Il ne viendrait pas à l’esprit de tous les bas du front et têtes d’œufs qui président aux destinées de ce pays, qu’isoler des bâtiments qui ont 4 siècles et qui datent d’avant le pétrole et le chauffage central est stupide ?

Soit nous construisons 20 centrales nucléaires de plus et le problème est réglé et cela coûtera moins cher que de coller du polystyrène partout, soit nous faisons comme avant… on ne chauffe pas ou très peu ! Et isolé ou pas, quand c’est pas chauffé, et bien vous savez quoi ? C’est pas chauffé et il fait froid !

Pour Nicolas Baverez « la France souffre d’une pénurie de logements. Notre pays dispose d’un parc de 33 millions de résidences principales pour 68 millions d’habitants, faisant apparaître un déficit de 2 millions de logements. À cela s’ajoutent les défaillances qualitatives de l’immobilier résidentiel. »

Une pénurie que l’Etat par ses décisions délirantes créée de toute pièce et amplifie.

Enfin, quand les recettes fiscales vont baisser ces imbéciles finiront par se dire qu’il faut « relancer » le logement, et ils nous feront une nouvelle loi de défiscalisation qui portera le nom du ministre du logement du moment.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.