La circulaire «reconstruction» du gouvernement après l’Intifada !

0
194

Cela va sans dire, mais nettement mieux en le disant.

1/ Avant de reconstruire, mieux vaut attendre la fin des destructions.

2/ Pour éviter d’avoir à reconstruire, autant éviter de tout détruire !

« Émeutes : le gouvernement émet une circulaire pour « simplifier » la reconstruction

Reconstruire « tout ce qui a été détruit », « sans délai ». Élisabeth Borne a émis une circulaire destinée à faciliter la reconstruction bâtiments publics détruits pendant les émeutes, qui sera complétée par un texte législatif dont l’exécutif espère l’adoption au Parlement « avant la pause estivale », a annoncé le gouvernement mercredi 5 juillet.

« Une circulaire de la Première ministre », a « été prise cette nuit (mardi à mercredi) » pour « simplifier » la reconstruction de « tout ce qui a été détruit », « sans délai », a déclaré le porte-parole du gouvernement Olivier Véran devant la presse à l’issue du Conseil des ministres. Le texte « permet de répondre probablement à 90 % voire 95 % des situations » , a-t-il assuré, sans plus de précisions.

Soyons sympas, et laissons le bénéfice du doute au gouvernement sur ce sujet. Imaginons, que cette circulaire permette vraiment de reconstruire plus vite, nous ne pourrons que nous en féliciter, mais le rôle essentiel et fondamental de l’Etat est d’assurer l’ordre et la sécurité.

Il n’y a aucune économie saine et développée sans sécurité.

Il n’y a aucune égalité des chances lorsque règne la chienlit dans une école où l’apprentissage y devient impossible.

La sécurité, toutes les sécurités sont un droit fondamental pour tout citoyen et une obligation pour l’Etat.

Alors cette circulaire n’a de raison d’être que les incapacités cumulées des lamentables dirigeants qui président depuis bien trop longtemps aux destinées de notre si grand pays, devenu l’ombre de lui-même.

Charles SANNAT

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.