La jungle en France : un mort

0
353

Essonne : Un mort et des blessés dans une rixe à Brunoy, le rappeur YKM en garde à vue

Un coup de fusil accidentel serait à l’origine du décès d’un jeune homme de 18 ans, au cours d’une violente rixe à Brunoy (Essonne). Le rappeur YKM serait à l’origine du tir. Il est actuellement en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire.

Le rappeur YKM a été interpellé ce samedi matin avant d’être placé en garde à vue. Il est soupçonné d’avoir tué l’un de ses amis dans le quartier des Hautes-Mardelles à Brunoy (Essonne) a-t-on appris, confirmant une information du Parisien. Au total, quatre personnes, qui ont été blessées, ont été placées en garde à vue.

Les forces de l’ordre ont été alertées vers 23 heures par des riverains pour une violente rixe à l’arme blanche, durant laquelle il y aurait eu des tirs, ayant fait plusieurs blessés, au niveau de la rue de Cerçay. A leur arrivée, les secours avaient déjà pris en charge la victime de 18 ans, au 6 allée d’Alsace, grièvement blessée au niveau du thorax, semble-t-il par balle. Évacuée à l’hôpital Henri-Mondor à Créteil (Val-de-Marne), elle est décédée des suites de ses blessures vers 1 heure. « Les médecins n’ont pas été en mesure d’établir immédiatement l’origine de ses blessures », confie une source proche de l’enquête.

Un autre jeune homme blessé à l’arme blanche se trouvait au même endroit. Son frère – lui aussi blessé – a quant à lui été transporté par des proches à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris (XIIIe). Leur pronostic vital n’était alors pas engagé. Les secours ont également pris en compte un quatrième blessé sur la commune de Villecresnes, à quelques centaines de mètres du lieu des faits.

Alors que les investigations avaient débuté et que la police judiciaire avait été saisie de l’enquête, les policiers ont reçu l’appel d’un homme vers 4 heures : il s’agissait du rappeur YKM, âgé de 18 ans et originaire du quartier. « Il était recherché par de nombreux habitants du quartier, étant soupçonné d’être l’auteur du meurtre, malgré le fait qu’il s’agit d’un de ses amis », décrit la même source.

Le rappeur a été interpellé rue de Gascogne alors qu’il était en train d’être roué de coups par de nombreuses personnes. Les policiers ont écarté la foule hostile et l’ont conduit jusqu’aux locaux de la PJ où il a été placé en garde à vue.

Selon les premiers éléments, une rixe avait eu lieu vendredi après-midi. Dans la soirée, le rappeur YKM ainsi que deux complices auraient entrepris d’aller agresser violemment les deux frères âgés d’une vingtaine d’années. Le premier complice du rappeur serait le jeune homme blessé qui a fui jusqu’à Villecresnes, et le second serait celui qui est décédé.

Le rappeur YKM aurait utilisé un fusil à canon scié de calibre 12 au moment de ce qui serait une expédition punitive. « Lors de ses premières déclarations, il a affirmé que l’arme est tombée au sol durant l’agression et qu’en la ramassant, il a involontairement pressé la détente, ce qui a provoqué un coup de feu accidentel qui a touché mortellement son ami », ajoute notre source.

Les enquêteurs de la PJ devront mettre au clair le déroulé exact des faits et les responsabilités de chacun dans cette affaire sanglante, qui n’aurait rien à voir avec une rivalité entre quartiers comme cela s’est produit à de nombreuses reprises ces dernières années dans l’Essonne.

Voilà la France de l’immigration et du vivre ensemble…

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.