La Poste : les tournées quotidiennes supprimées dans certaines villes dès le mois de mars : La Sauve-Créon et Orthez concernées en Aquitaine

0
509

La Poste met en place des expérimentations pour supprimer les tournées quotidiennes. Dès le mois de mars 2023, les facteurs ne passeront plus qu’une fois par semaine.

Le facteur n’est pas passé, il ne passera jamais…  Dès le mois de mars 2023, La Poste va lancer 68 expérimentations à travers l’Hexagone. L’objectif ? « Réorganiser les tournées de distribution de courrier« , nous informent nos confrères de franceinfo. La mesure phare de cette nouvelle organisation ? La suppression des tournées quotidiennes dans de nombreuses communes au printemps.

Dans notre région, La Sauve , Créon en Gironde et Orthez en Pyrénées Atlantiques sont concernées.

Après la suppression du timbre rouge au 1er Janvier, la fermeture de nombreux bureaux de poste en zone rurale ou de services dans les bureaux encore ouverts ( plus de boites postales par exemple au bureau de St Macaire (33) pourtant chef lieu de canton, horaires d’ouverture de plus en plus restreints ) la lente agonie de nos services publics s’accélère .

Dans les villes concernées, les facteurs auront alors une tournée définie un jour précis de la semaine. Au quotidien, donc, vous ne croiserez plus votre facteur au détour de votre boîte aux lettres. Quelques courriers resteront distribués tous les jours, comme les recommandés, les colis et la presse. 

Les syndicats de La Poste déplorent cette idée, estimant qu’elle servira, à terme, la suppression de postes de facteurs. La direction de l’entreprise, de son côté, fait valoir une volonté de faire évoluer le métier. Interrogé par franceinfo, Yves Xémard, directeur général adjoint de la branche services-courrier-colis, rappelle : « Nous livrions en 2008 plus de 18 milliards de lettres, nous n’en livrons plus que 7 milliards en 2022. Les expérimentations ont pour objet de nous adapter au mieux à ces évolutions sur le terrain« .

A l’évidence, ce sont surtout les zones rurales qui en font les frais, cette France périphérique peuplée de gaulois réfractaires.

Peu à peu, comme dans un cancer où toute l’irrigation vasculaire est détournée vers les tumeurs, tout est absorbé par les mégapoles de plus en plus invivables.

Toutes les incantations politiques pour « l’aménagement du territoire » et autres pseudo mesures technocratiques ne sont que des soins palliatifs pour accompagner le malade jusqu’au cercueil dans l’esprit de ceux qui nous dirigent !

Dans ce domaine comme dans tant d’autres (école, justice, police, éducation, industrie et commerce, immigration …) l’heure des comptes devrait sonner bientôt .

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.