Le Charles de Gaulle envoyé près de la zone de guerre…

0
204

Le porte-avions et son escorte vont «pouvoir rejoindre en Méditerranée», pour permettre aux avions embarqués sur le porte-avions d’effectuer des vols «plein nord vers le territoire de la Roumanie où ils auront la capacité d’observer et de dissuader», a indiqué la ministre des Armées Florence Parly.

La ministre française des Armées Florence Parly a annoncé jeudi soir, sur BFMTV, que le «porte-avions Charles-de-Gaulle et son escorte ont quitté Chypre» afin de s’adapter «à la situation nouvelle», en référence à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Le porte-avions français était initialement reparti début février en mer Méditerranée pour participer notamment à la lutte contre le groupe État islamique (ou Daech) en Syrie et en Irak.

Un porte avion en danger ?

Le porte-avions et son escorte vont «pouvoir rejoindre en Méditerranée», une zone qui va permettre aux avions «embarqués sur le porte-avions (…) de faire des missions de police du ciel, de reconnaissance et de renseignement; ces avions voleront plein nord vers le territoire de la Roumanie où ils auront la capacité d’observer et de dissuader», a-t-elle précisé. «Notre mission est strictement dissuasive, nous n’avons aucune intention belliqueuse», a-t-elle ajouté. La ministre a rappelé que la France avait effectué des «missions aériennes depuis le début de l’invasion de l’Ukraine». «Dès le 24 février, nous avons envoyé des avions de chasse et leurs ravitailleurs depuis la France pour opérer ces missions de protection au profit des États baltes et de la Pologne».

«Nous voulons envoyer un message dissuasif vis-à-vis de la Russie afin que la Russie ne fasse pas un pas de plus et que la Russie ne se mette pas en tête de franchir cette limite que constitue l’Alliance atlantique; nous sommes des pays qui sont liés par un pacte de solidarité et la Russie sait que si l’un d’entre nous était attaqué, alors c’est toute l’Alliance qui riposterait», a-t-elle prévenu.

La France veut «signaler à la Russie que nous nous protégeons et que nous nous défendrons si nous étions agressés; par ailleurs nous envoyons un message vis-à-vis de nos partenaires, de nos alliés à qui nous devons solidarité et assistance», a-t-elle poursuivi. «C’est ce que fera la France en envoyant comme elle le fait en ce moment même 500 militaires en Roumanie et j’irai leur rendre visite dans trois jours». 

Le porte avion français se retrouve ainsi placé dans une position dangereuse de part la détention par la Russie des fameux missiles de croisières hypersoniques « Zinghal » spécialement dédiés à la destruction des porte avions. Un risque inconsidéré?

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.