Le confinement a fait plus de dégâts que le couillonavirus !

0
226

Nous le savions déjà, et de plus en plus de révélations le confirment : le confinement a fait bien plus de dégâts que la covid en lui-même, avec la mortalité infantile en ligne de mire et même l’utilité des masques FFP2. Pourtant, les autorités compétentes ont été mises rapidement au courant.

Après un procès de deux ans entamé par le média nommé Multipolar, l’Institut Robert Koch (RKI), organisme de santé publique en Allemagne, a dû rendre des documents publics. Ces documents comprennent les procès-verbaux des réunions quotidiennes de la « cellule de crise » de l’agence entre février 2020 et avril 2021. Cependant, environ un tiers de la documentation totale a été caviardé, ce qui fait craindre que l’agence de santé puisse encore cacher certaines discussions confidentielles.

Parmi les 2 500 pages de documents, figure une note alarmante de décembre 2020, indiquant que les confinements pourraient s’avérer plus dévastateurs que le virus lui-même, avec notamment « une hausse attendue de la mortalité infantile ». Cette observation accablante n’a pas été portée à la connaissance du public. Lorsque la Bavière a imposé l’usage des masques FFP2, l’RKI s’est abstenu de commenter, arguant ne pas avoir à se prononcer sur les décisions d’autres autorités gouvernementales.

Même l’efficacité du vaccin AstraZeneca, produit au Royaume-Uni, a également été remise en question lors d’une réunion de janvier 2021. Si des organismes étaient parfaitement au courant, pourquoi a-t-on laissé faire les autorités ? Ou encore, comment les décisions ont-elles été prises, sous quelle influence ?

Pour en revenir à l’RKI, des voix politiques exigent une transparence complète et la divulgation intégrale des documents. Armin Laschet, législateur de centre droit, souligne l’importance de dévoiler l’ensemble des discussions pour comprendre pourquoi ces avertissements et connaissances ont été sciemment cachés aux yeux de la population allemande.

Si on rajoute les ennuis judiciaires en cours d’instruction pour Ursula Van der Layen au sujet des contrats Pfizer, et la reconnaissance des effets secondaires de la vaccination, on ne peut que se réjouir de voir émerger la vérité entière sur l’épisode du Covid.

C’est d’autant plus important que ce fut un exercice de soumission psychique digne de la Corée du Nord, avec l’appui des médias et d’une corruption de nos « élites ».

Plus jamais ça !

 

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.