Le tartarin de l’Elysée montre ses muscles !

0
187

Bruits de Bottes, quels moyens pour la France ?

Notre Président depuis peu se verrait bien intervenir militairement en Ukraine, quitte à entrer en guerre contre la Russie. Mais de quels moyens disposerait réellement la France (et ses alliés européens) face à la Russie ? Notre armée a-t-elle les moyens de notre politique ?

Assurément pas ! L’armée de terre française n’est pas la pire, mais elle ne tient pas la comparaison avec les 2 anciennes superpuissances russes et américaines. Les effectifs et matériels du tableau ci-dessous datent de 2023 pour les armées occidentales et 2022 pour l’armée russe (pour cette dernière il faudrait bien sûr mettre à jour en tenant compte des pertes et des fabrications).

La France ne dispose plus que de 200 Chars, 67 hélicoptères de combat et 105 canons, seuls nos véhicules blindés sont encore assez nombreux mais le remplacement des anciens VAB se fait lentement (pour rappel en 1995 nous avions 1 350 chars).

Aussi, l’idée d’attaquer la Russie qui, avant guerre, disposait de plus de 3 000 chars, 615 hélicoptères de combat et 3 150 canons (et 11 000 blindés) tient de la gageure. Certes, les pertes russes ont été lourdes, mais ils ont compensé en remettant en ligne des matériels tirés des stocks et en fabricant des nouveaux.

 

Nombre Soldat

Armée Terre

Chars Hélicoptère Blindés Canons
France 106 000

(+ 23 000 réservistes)

 200 67   3 700 105
Allemagne 62 800 312 51  1 796  253
G-B 80 080

(+26 546 Réservistes)

 213 50 1 415  253
Italie  97 750 200  60  883 193
Espagne 75 800  327 20 1 628 236
E-U 452 000

(+502 000 réservistes)

2 645 1 986 16 331 2 654
Russie 550 000 3 000  615 11 000  3 150

 

Au-delà des capacités françaises, l’on se rend compte que l’ensemble des pays d’Europe de l’Ouest réunis ont des capacités limités, nos chars, hélicoptères, blindés et canons réunis n’arrivent pas au niveau des russes. Certes, les matériels occidentaux sont probablement plus performants que ceux d’en face, mais à un certain niveau, la quantité est une qualité.

En réalité, seuls les Etats-Unis disposent toujours d’une armée digne de ce nom, et eux-seuls sont en mesure de se comparer à la Russie.

Les pays d’Europe de l’Ouest en voulant à tout prix désarmer (pour faire des économies) et rester sous protection américaine se sont mis en situation d’infériorité.

Alors menacer la Russie d’intervention en Ukraine ressemble fortement à une pantalonnade de la part de notre Président actuel.

Comme le disait Théodore Roosevelt, en matière de politique étrangère : « parlez bas, portez un gros bâton et vous irez loin ». Emmanuel Macron préfère faire l’inverse.

Christophe Bugeau

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.