Les laïcards ont encore frappé sur l’ile de Ré !

0
330

Mais qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?!!

Les actes antichrétiens se multiplient en France, églises vandalisées, incendiées, taggées, messes perturbées au cri « d’Allah Ouakbar », curés égorgés comme le père Hamel, statues déboulonnées comme celle de St Michel récemment aux Sables d’Olonne.

Au nom d’une laïcité détournée de son principe affiché c’est à dire la paix religieuse! Cela pourrait donner raison à ceux qui affirment que cette laïcité avait pour but unique d’abattre le catholicisme…

« A bas la calotte » semble toujours être le cri de guerre de ces dinosaures des organisations laïcarde maçonniques, dont le logiciel IIIe République tourne comme un vieux disque rayé, alors que tous les organismes internationaux classent le christianisme en tête des religions les plus persécutées.

Notre belle région d’Aquitaine vient d’être touchée par cette fureur « talibanesque » à La Flotte en Ré, la justice ayant donné raison en appel à cette association laïcarde dont la devise est « ni dieu ni maître »

Je vous épargne la photo du responsable de la « Libre » Pensée, vieux boomer rad-soc je préfère vous montrer la jeunesse qui soutient cette expression d’une culture populaire et de la volonté de la population de La Flotte en Ré confirmée par une pétition qui a réuni 20 000 personnes.

Il faut rendre hommage d’ailleurs au maire, Mr Jean Paul Héraudeau, qui a l’intention d’aller devant le conseil d’État pour contester ce jugement inique.

Cette statue avait été érigée par des citoyens de la commune par gratitude pour avoir épargné un père et son fils pendant la guerre de 39-45. Elle fait donc partie, qu’on le veuille ou non, de l’histoire de cette communauté qui s’est réjouie par solidarité de ces heureux événements. Ce que ne comprennent pas ces laïcards enragés, c’est que la religion catholique a été un élément fédérateur du peuple français, pour avoir été la compagne de leurs joies et de leurs peines ce qui devrait être compris de toute personne ayant un peu d’humanité.

D’ailleurs je suggère à nos lecteurs de consulter la charte de l’ONU des peuples autochtones, qui pourrait très bien s’appliquer au peuple français de souche, c’est extrêmement instructif, même si cette charte a été rédigée pour les indiens d’Amazonie par exemple.

https://www.un.org/development/desa/indigenouspeoples/wp-content/uploads/sites/19/2018/11/UNDRIP_F_web.pdf

Par exemple, en son Article 11 de la déclaration des droits des peuples autochtones :Les peuples autochtones ont le droit d’observer et de revivifier leurs traditions culturelles et leurs coutumes. Ils ont notamment le droit de conserver, de protéger et de développer les manifestations passées, présentes et futures de leur culture, telles que les sites archéologiques et historiques, l’artisanat, les dessins et modèles, les rites, les techniques, les arts visuels et du spectacle et la littérature.

Une question me taraude : le peuple français de souche n’est il pas un peuple autochtone à protéger, et notamment des collabos qu’il nourrit en son sein !

En effet on aimerait les voir ne serait ce qu’une seule fois sur les actes de conquête de l’islam de l’espace public !

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.