Les migrants « mineurs » de l’océan viking s’évadent en masse !!!

0
428

Ocean Viking : 26 des 44 migrants mineurs pris en charge ont fui

Trois d’entre eux avaient déjà fugué dès le lendemain et le surlendemain de leur prise en charge a précisé le président du conseil départemental du Var.

26 des 44 migrants identifiés comme mineurs non accompagnés, qui sont arrivés sur le territoire français à bord de l’Ocean Viking, ont pris la fuite.

3 des 44 mineurs avaient déjà fugué dès le lendemain et le surlendemain de leur prise en charge. Ce jeudi matin, cela fait 23 mineurs de plus qui manquent à l’appel, pour un total de 26 défections », a précise le président LR du conseil départemental du Var, Jean-Louis Masson, à nos confrères. « Ces grands adolescents sont évidemment entrés dans l’illégalité ».

Le parquet du Var a souligné que ces mineurs non accompagnés « font l’objet à leur arrivée sur le territoire national d’une procédure dite de mise à l’abri, ils sont pris en charge par le conseil départemental ». La fuite durant cette période est un « phénomène fréquent pour de multiples raisons : liens familiaux dans un autre pays d’Europe par exemple », a détaillé le procureur de la République, Samuel Finielz, dans un communiqué. « La mise à l’abri est une phase de protection de l’enfance qui ne peut correspondre à un enfermement ». Dans un gruyère ?

Les mineurs restant, qui sont 18, sont logés à l’hôtel et devraient être pris en charge par d’autres départements. Le département du Var prend en charge 2300 mineurs non accompagnés, ce qui lui revient actuellement à 20 millions d’euros par an d’après Le Figaro.

Les migrants qui sont arrivés à Toulon (Var) vendredi 11 novembre à bord de l’Ocean Viking, sur fond de tension avec le gouvernement italien qui a refusé de prendre en charge le navire, ont été accueillis dans un centre de vacances de la presqu’île de Giens, transformé en « zone d’attente internationale » fermée.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé ce mardi après-midi qu’au moins 44 de ces 234 migrants « se voient désormais » opposer un refus à leur demande d’asile et « seront reconduits dès que leur état de santé » le permettra.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.