Les savonaroles du climat

0
256

« Vous remarquerez que les illuminés du climat qui s’en prennent à des œuvres d’art avec de la soupe ou de la purée ne visent jamais des «œuvres» de «l’art» contemporain. Seulement des tableaux de maîtres.

C’est comme si ces missionnaires du Laid, du Sale et de la Décadence avaient spontanément intégré que l’art contemporain appartenait pleinement à leur monde, qu’il était de la même engeance sale et décadente qu’eux ; qu’il était – comme ils le sont – le produit d’un monde qui renie tout.

Et à ce titre, ils le préservent et réservent plutôt leurs assauts fous et nihilistes aux toiles qui célèbrent le beau qu’ils détestent.

Sous la voûte sombre de l’égout moderne, les rats se reconnaissent entre eux et s’allient.

Haïr ces gens est un devoir d’honnête d’homme !

Jonathan Sturel

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.