Les Traîtres, les Lâches, les Autruches

0
285

Les Traîtres, les Lâches, les Autruches……et  heureusement les quelques autres !

Billet de (mauvaise !) humeur , merci à Jean Claude Pellegrin

Voici peu de temps, j’ai terminé la lecture d’un livre dont le titre est « L’Ami américain », écrit, il y a quelques années, par Eric Branca puis réédité en 2022 en livre de poche par les Editions Perrin (Collection  Tempus).

Dans ce livre, en tous points remarquable et dont je conseille très vivement  la lecture, l’auteur met en évidence toutes les actions des dirigeants américains depuis 1940 jusqu’à nos jours afin de tout faire pour détruire l’influence, le crédit et l’indépendance de La France (à l’exception notable de la Présidence Nixon et dans une moindre mesure de celle d’Eisenhower)  

Mais la relation franco-américaine n’est nullement le cœur du sujet de ce billet d’humeur !  Alors pourquoi en parler ?

Pour la raison suivante : ce livre met particulièrement en évidence, la honteuse et méprisable traîtrise (souvent achetée par les américains avec le billet vert !), ainsi que l’incommensurable lâcheté d’une grande partie des prétendues élites françaises vis-à-vis de leur propre nation.

Oublier l’Histoire c’est être condamné à la revivre !

L’observation et l’analyse de ce qui se déroule actuellement dans notre pays sont en effet très instructif.

LES TRAÎTRES d’aujourd’hui

Alors que des hordes de voyous (jeunes en effet mais d’abord des voyous !) ont, en 5 ou 6 soirées, déferlé dans toutes les villes, grandes métropoles, villes moyennes et même petites villes, détruit et incendié des bâtiments publics ( écoles/ gymnases/ mairies etc..), des commerces, se sont livré à d’innombrables pillages, et ont même tenté d’assassiner – policiers en civil martyrisés au sol  à Marseille, famille d’un maire en banlieue parisienne – et bien une frange, minoritaire certes, mais non négligeable, poussée par un méprisable politicard à la sénilité ambitieuse, lui qui ne fût qu’un obscur numéro 3 ou 4 dans sa vie politique antérieure et dont l’égo surdimensionné l’a fait devenir un adepte de Pol Pot sur le tard –  soutient les exactions des voyous précités, enfants de leur électorat potentiel. S’ajoutent, à ce gourou dérangé, quelques pervertis de « verdophilie » dont certains prétendent tellement aimer la terre qu’ils y rampent dévêtus (nus, quoi ) en léchant des plantes !

On ne serait pas vraiment étonné que de l’argent « américain » (type Soros et autres), comme cela a existé antérieurement et rappelé plus haut, circule encore dans des milieux entourant les émeutiers .

LES LÂCHES d’aujourd’hui !

Et l’Etat dans cette chienlit que fait-il ? RIEN, il cause !

L’adolescent immature (qui a davantage d’attirance  pour les soirées en boite de nuit à Kinshasa que pour le service de la France !) et que les français ont, contre tout bon sens, mis (et remis) à la tête de notre malheureux pays .

« Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant » – L’Ecclésiaste »

Ce roi infantile a tout d’abord condamné le policier auteur du coup de feu mortel avant même que l’instruction ne soit commencée et  a, en outre, et, sans doute, fait comprendre à l’autorité judiciaire qu’il serait utile pour apaiser les hordes que ce policier soit « dès à présent » incarcéré, de façon à donner – d’ailleurs sans succès – un signe  de complicité « aux voyous émeutiers ». Mais comme ceux-ci sont des incultes, ils n’ont pas compris ce geste du prince !

Et maintenant ce dernier réfléchit (pas possible !) surtout pour savoir comment faire payer par les français tous les dégâts occasionnés par ces hordes de sauvages et les razzias auxquelles ils se sont livré (on évoque un total de l’ordre d’un milliard d’euros !) .

Celui qui est totalement hermétique et incompétent dans les obligations  régaliennes de l’Etat avait cependant été décrit comme un « Mozart de la finance et de l’économie ». En effet on a vu, depuis 2017, la dette aura augmenté de près de 600 milliards d’euros !

Bien entendu, il est une règle immuable dans toutes les organisations humaines, à savoir celle qui veut que les Chefs médiocres  ne s’entourent que de gens encore plus médiocres qu’eux. C’est le cas en effet. Madame La Première Ministre a fait l’École Polytechnique ce qui est à priori très valorisant mais Monsieur Lebrun – Président de la République lors de la débâcle de 1940 en était aussi.

C’est De Gaulle qui avait dit «  Il ne suffit pas de sortir de Polytechnique, encore faut il sortir de l’ordinaire » et de Lebrun en particulier il avait  écrit « comme Chef de l’Etat il lui avait manqué 2 choses qu’il fût un Chef et qu’il y eut un Etat »

Nous vivons un retour cruel de l’Histoire !

Et les bobos de toutes sortes qui soutiennent Monsieur « En même temps » que font-ils ? RIEN, car ils pensent  qu’ils n’ont eu que des bénéfices à l’implantation de civilisations étrangères et totalement en marge de notre propre société et cela pour plusieurs raisons : ils vivent loin d’elles, ont de la main d’oeuvre pas chère pour leur apporter leurs repas Végan lors de soirées branchées   et s’encanaillent même à aller chercher soit sur un point de deal, soit se font livrer, leurs doses de drogue récréative !

Jusqu’à ces émeutes qui surprennent et même font semblant d’affoler le monde entier concernant l’état de notre pays, les bobos des grandes villes vivaient heureux. Mais aujourd’hui « les loups sont entrés dans Paris » pour reprendre la chanson de Serge Reggiani.

La crainte  va commencer à germer dans leurs cerveaux  « éco-responsables » !

LES AUTRUCHES d’aujourd’hui

Et tous les autres – les plus nombreux à l’évidence – dite la majorité silencieuse. Que font-ils ? RIEN, car ils pensent « qu’ils passeront à travers les gouttes ».

Ne rien dire, ne rien faire, surtout ne pas prendre de responsabilité, rester bienveillant, mot à la mode, surtout ne pas avoir de haine devant les crimes et en tout état de cause ne pas en faire état, attendre, attendre quoi ?  Certains rejoindront peut être le combat dans le « dernier quart d’heure  avant la fin », d’autres les plus veules « joueront des mécaniques » dans le « premier quart d’heure après la fin » en agissant comme les prétendus résistants du printemps 1945 !

CEUX QUI RESISTENT aujourd’hui

Et puis et heureusement, il y a quelques résistants qui sauvent l’honneur et qui, comme Péguy, affirment sous les sarcasmes des bien-pensants

Il faut toujours dire ce que l’on voit; surtout il faut toujours, ce qui est plus difficile, voir ce que l’on voit –

Mais La France n’est pas morte, non elle n’est pas morte ! Bientôt les « guignols » qui occupent le théâtre de la tragédie française seront chassés par le peuple révolté et un prochain Jean Moulin viendra unifier ce qui n’est pour l’instant, comme l’a dit Malraux en d’autres temps, qu’’un « désordre de courage »

Celui qui ne se rend pas a toujours raison

Jean-Claude PELLEGRIN

7 juillet 2023

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.