L’imam en fuite ?

0
483

L’avocate de l’imam Iquioussen confirme qu’il n’est plus en France. Introuvable depuis trois jours, l’imam Hassan Iquioussen garde le silence par « respect de la décision de justice » selon son avocate.

Le jeu du chat et de la souris continue. Trois jours après sa disparition suite à la décision du Conseil d’État d’expulser l’imam Hassan Iquioussen du territoire français, le prédicateur a bel et bien quitté la France, à en croire son avocate.

Maître Lucie Simon a confirmé ce vendredi 2 septembre sur BFMTV que son client ne se trouvait plus en France : « Je ne sais pas où est mon client. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il a quitté le territoire français ». Elle ajoute que le silence de son client est « un respect de la décision de justice ».

Une nouvelle révélation qui vient -en partie- confirmer les propos de Soufiane Iquioussen, fils de l’imam. Jeudi, il avait confié au Parisien que son père était « parti à l’étranger », tout en affirmant qu’il ne se trouvait pas en Belgique, comme les premiers éléments de l’enquête le laissaient penser.

L’avocate de l’imam volatilisé a toutefois réitéré ses critiques vis-à-vis du mandat d’arrêt européen délivré à son encontre, qualifiant cette procédure de « chasse à l’homme, de traque, de chasse aux musulmans ». on rêve !!!

Et si elle reconnaît que les déclarations de son client « manquent de progressisme » (qu’elle l’épouse elle verra), l’avocate s’interroge sur l’acharnement que subit l’imam, en comparaison d’autres hommes religieux. « Au niveau des hommes religieux, on a rarement des propos progressistes. Pourquoi sur celui-là en particulier, il faudrait bouleverser son entière vie et l’expulser de manière irrémédiable ? » questionne-t-elle. Nous répondons oui !

Quelques minutes plus tôt, Gérald Darmanin, s’est exprimé sur cette affaire. Saluant une fois encore « une victoire pour l’ensemble des Français », le ministre de l’Intérieur a confirmé que l’imam Iquioussen ne se trouvait « manifestement plus en France », sans donner plus de détails.

Confiant quant au fait de retrouver le prédicateur d’origine marocaine, il assure qu’« à la fin c’est toujours l’État de droit qui gagne » et indique que « nous l’interpellerons et nous l’expulserons ».

Une déclaration qui a vivement fait réagir Lucie Simon : « Ce que dit le ministère de l’Intérieur c’est qu’il faudrait aller le chercher, le faire revenir sur le territoire pour le mettre dans un centre de rétention administrative ».

D’après l’avocate, Gérald Darmanin « fait de la politique spectacle » et ne souhaite pas que l’imam respecte la décision ministérielle de rester en dehors du territoire français. « Il veut que mon client le fasse sous les caméras », avance-t-elle pour conclure. cette avocate devrait faire un stage en arabie Saoudite pour savoir de quoi elle parle.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.