L’Immobiler en Gironde

0
263

Coup de frein sur l’immobilier à Bordeaux mais hausse dans toute la Gironde

À Bordeaux, le marché immobilier plie mais ne rompt pas et continue à tirer à la hausse les prix dans la métropole et dans toute la Gironde, selon le bilan 2022 de la Chambre des notaires. L’année 2023 s’annonce plus perturbée mais pourra encore s’appuyer sur de solides fondamentaux. Du côté du neuf en revanche, la chute des nouveaux projets est vertigineuse.

Pas de retournement du marché immobilier à Bordeaux ni en Gironde tant la quasi-totalité des indicateurs restent positifs selon les notaires.

En matière d’immobilier il y a tous les bruits qui courent autour des capacités financières des acheteurs, des attentes des vendeurs, des taux et conditions de crédit et des stratégies des agents immobiliers. Et puis il y a la réalité des prix des transactions effectivement signées devant les notaires. Et ces données sur l’année 2022 (*), présentées par la Chambre des notaires de Gironde ce 24 février, écartent encore une fois le scénario d’un retournement du marché ou même d’une légère baisse tant la quasi-totalité des indicateurs restent positifs.

« Les prix ont globalement continué à augmenter en 2022 en Gironde qui reste en tête des départements les plus chers. Le prix au m2 médian des appartements anciens a augmenté de +2,8 %, celui des appartements neufs de +2,3 % et celui des maisons de +6,4%. De son côté, Bordeaux reste comme en 2021 au 2e rang des grandes villes françaises les plus chères derrière Lyon », synthétise ainsi Me Matthieu Vincens Du côté du neuf en revanche, la chute des nouveaux projets est vertigineuse.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.