Mayotte : la clé du sol, on connait la musique !

0
57

Mayotte : ils partent ou nous partons ?

Nous avons droit avec Mayotte à une nouvelle « darmaninade« , terme qui va remplacer avantageusement le classique « tartarinade »

En effet, l’annonce fracassante de supprimer le droit du sol n’est pas de son ressort et sera impossible sans modification de la constitution ! Par contre cette déclaration tonitruante lui permet de supprimer le « visa territorialisé » qui est de sa compétence et qui va permettre de ramener des flots de migrants en métropole !

Mayotte compte 310 000 habitants sur 376 km² soit 825 habitants au km². Les ressources en eau s’épuisent, l’île ne peut être autonome du point de vue alimentaire et l’immigration explose. Quelles sont les solutions pour Mayotte et les mahorais ?

Petit rappel démographique : 5 enfants en moyenne par famille, la population augmente  de 3,8 % par an (du fait aussi de l’immigration comorienne). La population est passée de 212 000 habitants en 2012 à 310 000 en 2022. Au rythme d n’est pas du ressort du gouvernement’accroissement actuel la population pourrait atteindre les 760 000 habitants en 2050 selon l’INSEE.

Mayotte compte désormais 20 000 entrées d’immigrés illégaux par an et ce flux ne peut qu’augmenter. La population locale connaît une insécurité croissante avec de nombreux cambriolages et attaques de personnes.

Quelle est la réponse du gouvernement ? En terminer avec le droit du sol à Mayotte ce qui ne permettra plus aux enfants d’illégaux d’obtenir la citoyenneté française, mais surtout il va importer en Métropole une partie des immigrés illégaux pour soulager les mahorais (et aggraver la situation en France) en supprimant le visa territorialisé qui interdisait ensuite aux immigrés de venir en France métropolitaine. Encore une réponse de gribouille !

La réalité est simple : la population mahoraise sur place est déjà minoritaire et la situation n’est pas tenable. Quelles sont les solutions :

– Expulser tous les immigrés illégaux vers les Comores, ce qui implique de facto une guerre avec ce pays et une opération mobilisant plusieurs milliers d’hommes.

– Abandonner Mayotte et la rétrocéder aux Comores : la population mahoraise qui souhaite rester française pourra s’installer à la Réunion ou en France Métropolitaine.

Est-ce que l’une de ces solutions sera choisie par nos gouvernants ? Non sûrement pas.

Quel sera l’avenir de Mayotte en réalité ? 2 possibilités probables : les mahorais prennent  les choses en main eux-mêmes et prennent le contrôle des parties de l’île où ils sont encore majoritaires (ce doit être encore envisageable car les immigrés sont concentrés à la capitale Mamoudzou et ses environs) ou l’île sombre petit à petit dans l’anarchie et le chaos que les mahorais voulait éviter en demandant à rester français : ils n’auront donc obtenu qu’un sursis de quelques décennies.

Et bien sûr n’ayons pas de doutes : la France métropolitaine est en train de suivre le même chemin que Mayotte. Ce qui ce passe là-bas en matière d’immigration et d’insécurité est notre avenir si nous continuons sur la voie actuelle. 

Christophe Bugeau

 

 

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.