Montpellier : Une haie d’honneur aux collabos !

0
340

UNE HAIE D’HONNEUR AUX COLLABOS

Les participants au concert de soutien à SOS Méditerranée, le 30 novembre, ont été accueillis par une haie d’honneur tout à fait particulière. Alignés de part et d’autre de la porte d’entrée de l’Opéra, place de la Comédie à Montpellier, des manifestants silencieux tenaient des pancartes de protestation.

Les généreux donateurs de SOS méditerranée qui se rendaient à un concert caritatif en faveur du bateau de transport de migrants vers l’Europe ont vécu un moment inoubliable. Ils ont dû marcher entre deux rangées de citoyens, silencieux, qui tenaient des pancartes: SOS POMPIERS, SOS SOIGNANTS, SOS FEMMES VIOLÉES, SOS ÉGORGEMENTS, SOS VIOLENCES… La rencontre de 2 mondes.

Un moment difficile à vivre, un moment de honte pour la bourgeoisie montpelliéraine. Les collabos de l’invasion migratoire se sont vu rappeler que le peuple souffre de l’occupation étrangère, et qu’une majorité de ces « sans-dents» rejette la politique d’abandon de la Patrie.

MIDI LIBRE ORGANE DE LA COLLABORATION

On se souvient qu’en 1944, à la libération de l’occupation allemande, les organes de presses qui avaient collaboré avec l’envahisseur ont disparu. Les journalistes ont vécu un moment difficile quand la population leur a demandé des comptes . Cette leçon semble avoir été oubliée, ce qui explique, certainement, que le Midi Libre s’associe avec cette opération de soutien au trafic maritime de colons clandestins qui traversent la Méditerranée.

Comme dans les années sombres de l’occupation allemande, les collabos se recrutent dans la bourgeoisie et les hautes sphères.

On a noté la participation à ce concert de l’archevêque lui-même, du maire de Montpellier, de nombreux élus etc… et surtout nous apprenons que les collectivités ont mis la main au portefeuille (le nôtre, en l’occurrence, puisqu’il s’agit d’argent public, celui qui nous est pris de force par le fisc). Bien qu’une très large majorité de Français demandent l’arrêt de l’invasion, la ville de Montpellier subventionne le transport de clandestins, mais c’est également le cas de la Métropole, du département, de la région et même de l’Opéra de Montpellier qui vit essentiellement de subventions ! Pour résumer ce scandale, les élus utilisent notre argent pour financer l’arrivée de ceux qui nous agressent dans nos rues !

METTRE EN PLACE UN MÉCANISME DE DÉBARQUEMENT

Ces gens ont tous les culots. Ils se moquent de nous en racontant qu’ils « sauvent des vies » alors que c’est tout le contraire. L’accueil qu’ils organisent incite de plus en plus d’africains, de moyen-orientaux etc… à risquer leur vie dans une traversée périlleuse. Le trafic est organisé, au moins pour la partie qui va va jusqu’à la limite des eaux territoriales libyennes, par des mafias internationales (souvent Tchétchènes) du même type que celles qui organisent les trafics de drogue. Résultat, des milliers de morts parmi les colons. Les sponsors de SOS Méditerranée ont ces morts sur la conscience. Nos élus utilisent notre argent dans cette entreprise criminelle. 

Dans son propos liminaire à la soirée de Montpellier, la Présidente de SOS Méditerranée a expliqué qu’elle souhaite « mettre en place un mécanisme de débarquement et de répartition « solidaire » des rescapés ! ». Quel aveu et quel culotTous ces bons bourgeois, repus et contents, en participant à cette action dite « caritative, se sont associés, à ce projet d’organisation de l’invasion de notre Patrie. Un projet clairement assumé. Les 150 manifestants qui ont accueillis les spectateurs-donateurs, en silence, avec des pancartes de protestation, leur a rappelé la souffrance des victimes de la violence migratoire. Des trouble-fêtes.

ANTIFAS AUX ABONNÉS ABSENTS

Curieusement les antifas ne sont pas venus faire le coup de poing pour empêcher cette manifestation de protestation des patriotes. Il n’y avait qu’une poignée de policiers pour surveiller la manifestation, pourtant déclarée par La Ligue du Midi et Reconquête. La préfecture savait que les islamo-gauchistes ne se mobiliseraient pas. D’où le calme dans lequel cette protestation populaire a pu se faire. Reste à comprendre pourquoi l’extrême gauche violente ne s’est pas mobilisée cette fois-ci. Certaines mauvaises langues montpelliéraines chuchotent que les gauchistes n’ont pas eu le courge de venir défendre, ouvertement, un pince-fesses de la bourgeoisie. Pudeur ? Peur de montrer au grand jour leur positionnement politique, celui de la défense des intérêts des puissants ?

Participaient à ce concert l’ensemble de musique « arabo-andalouse » Al Maya, la cantatrice Barbara Derathé, la pianiste Christelle Chabourdon… des noms à retenir.

François Jay

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.