Note de lecture : 3e volume des « Officiers perdus » de Gilles Hustaix

0
188

Eloge de la continuité

Dans le volume 3 de son ouvrage Officiers Perdus, Gilles Hustaix assure et assume la continuité des deux volumes précédents. Cette continuité est historique et générationnelle. Pampi succède à Pierre, assure la continuité de Serge etc…

L’éloge fait aux paras est sans faille au travers de nouvelles aventures (du Tchad à Israël) où la sobriété héroïque de ces chevaliers de l’empire français ne fléchit pas.

La dimension familiale est cependant accentuée par le mariage…intrafamilial et communautaire de Pampi. C’est une façon, un procédé littéraire de souligner que la dissolution sociale qui frappe nos sociétés laisse certains s’en préserver et d’assumer ce combat civilisationnel.

Si rien n’est raconté dans ce sobre article, tout est à lire dans l’ouvrage évoqué.

 

Daniel Cosculluela.

 

 

 

*Ouvrage disponible sur le site de l’auteur.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.