Note de lecture : « Les extrafrançais »

0
100

Philippe Joutier nous fait part de son expérience au sein des structures de l’État chargées de gérer les « territoires perdus de la République ». Et ça explique beaucoup de choses…

Quel rôle exact avez-vous joué dans les banlieues difficiles ? Celle d’un missionnaire au service de la République française ?

Missionnaire ? Serait-ce à dire que l’administration ne serait plus laïque ? Je persifle ! Reste que la laïcité reste en effet un enjeu fort de l’air du temps. La puissance publique, ou devrais-je dire l’impuissance publique, État et collectivités, sont écartelées entre la volonté de sauvegarder nos valeurs fondamentales et le refus de vouloir les imposer au nom de l’égalité culturelle et du « Tout se vaut ». Et à défaut d’oser trancher une fois pour toute sur ce qu’il conviendrait d’exiger en matière d’immigration ou d’intégration, on continue de s’auto flageller en espérant qu’à force d’en rajouter dans l’expiation post-coloniale, les populations concernées, émues par tant de contrition, finiront par nous en être reconnaissantes. À force de leur dire qu’on les aime, elle finiront bien par nous rendre cet amour…

Qu’est-ce qui vous aura le plus marqué durant ces deux décennies passées au Ministère de la Jeunesse et des Sports, au service de la « Politique de la Ville » ?

D’abord l’antagonisme paradoxal entre deux options : celle de pallier le chômage en s’accommodant de la petite délinquance et celle de la contenir en s’accommodant de la religion ! Mais aussi l’absurdité et plus encore cette impuissance lucide. Car personne n’est dupe. La police fait jouer les jeunes au foot la journée et les course la nuit.

Absurdité lorsque, par de fières déclarations, ceux qui n’y vivent pas, expliquent qu’il faut reconquérir les quartiers ou les centres ville en y ramenant des populations qui n’aspirent qu’à en sortir.

Absurdité lorsque les rebeus qui galèrent pour obtenir des diplômes avec l’espoir de s’en arracher, y sont réintégrés par la force du chômage et du faciès, au nom du modèle social et de l’exemplarité.

Absurdité lorsqu’on assoit la citoyenneté sur les valeurs républicaines modèle 1789 dans un monde où la citoyenneté est aujourd’hui fondée sur la pub, le matérialisme et la consommation.

Absurdité lorsqu’on prétend combattre le communautarisme en subventionnant des actions communautaires, fêtes de quartiers et couscous party !

Absurdité lorsqu’un professeur d’histoire tente de justifier son enseignement avec un exemplaire du Coran traduit en français sur son bureau pour prévenir les objections de ses élèves ; impuissance lucide enfin, lorsque des dealers construisent sur le trottoir en été une piscine gonflable sur leurs points de vente pour se rafraichir et que l’État, ne sachant pas trop quoi faire, mais sentant bien qu’il doit réagir, décide d’en contrôler… l’eau !

Pour commander : https://francephi.com/livre/les-extrafranc%cc%a7ais

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.