Offensive islamiste, en France comme en Israël

0
237

L’Etat d’Israël a fait l’objet d’une offensive islamiste majeure samedi 7 octobre à partir de la bande de Gaza contrôlée par le Hamas. Entre 800 et 1000 combattants ont pénétrés sur le territoire par voie terrestre aérienne et maritime. Les pertes israéliennes sont importantes : 1200 Morts, 2800 blessés, 100 personnes capturées.

Comment ce genre de scénario pourrait-il se produire sur notre territoire ?

Ceci marque un quadruple échec pour l’Etat hébreu :

échec des services de renseignements qui n’ont rien vu venir,

échec de l’armée qui n’a pas réagi à temps : certaines localités n’ont vu arriver Tsahal qu’au bout de 3 H d’angoisses.

échec de la classe politique qui n’a pas anticipé

échec des israéliens eux-mêmes qui pourtant sont entrainés et armés et qui n’ont pas vraiment réussi à se défendre.

Quel est le fond du problème : ils ont sous-estimés leurs ennemis musulmans !

Les palestiniens et les  arabes en général, ont toujours été vaincus.

Donc ils sont faibles et idiots et ne représentent plus une menace…

Dans ces conditions l’on peut baisser la garde, et c’est comme cela qu’une barrière est forcée sur une vingtaine de points de passage et qu’une trentaine de localités jusqu’à 25-30 Km dans le territoire israélien peuvent être attaquées et partiellement occupées. Des Kibboutz qui n’avaient pas été attaqués par voie terrestre depuis 1948 sont tombés, 250 jeunes d’une Rave-Party ont été massacrés et quelques dizaines capturés (les plus charmantes des jeunes filles présentes notamment).

L’on est revenu à une forme d’attaque traditionnelle dans le monde musulman : la Razzia ! Objectif premier : tuer le maximum de civils, piller, incendier, capturer des prisonniers et accessoirement tester quelques défenses militaires en attaquant certains postes.

Ferons-nous mieux que les israéliens ?

Pour mener ce type d’offensive, deux conditions doivent être remplies : disposer d’une importante base de départ et être capables de mobiliser un certain nombre de combattants en organisant leur action. En est-on là en France ? Pas tout à fait, certaines zones du pays déjà islamisées pourrait servir de base de départ, notamment dans les plus grandes agglomérations : Paris (1,5 Millions de personnes en Quartiers Prioritaires), Rouen-le Havre (89 000), (Lille (207 000), Strasbourg (80 000), Lyon (159 000), Marseille (300 000), Toulouse (63 000), Bordeaux (69 000) et Nantes (55 000). Ces villes disposent certainement de suffisamment de recrues et d’armes pour servir base arrière aux islamistes.

Il faut s’attendre le jour venu à des pertes sévères au sein de la population française dans les grandes villes : entre quelques centaines et quelques milliers de morts selon la ville si le scénario israélien se reproduit. D’autant plus que notre population n’est ni armée (contrairement à Israël), ni préparée.

A l’heure actuelle, les islamistes ne sont probablement pas suffisamment organisé (pour l’instant) pour mener ce type d’action. Deuxième raison essentielle : leur priorité sera d’abord de s’emparer de l’ensemble des agglomérations où ils restent encore dispersés, ce qui nous laissera une petite marge de manœuvre.

Mais ne nous voilons pas la face, ils risquent fort de nous surprendre un jour comme ils l’ont fait avec les israéliens et nous renouerons alors avec les vieilles traditions musulmanes d’attaques et replis éclair ayant pour but d’affaiblir l’ennemi avant la conquête véritable.

Christophe Bugeau

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.