Pénurie d’essence : tabassé par la racaille.

0
252

Herblay-sur-Seine : Roué de coups pour avoir demandé à un conducteur de faire la queue à la station-service. La victime a été violemment frappée par trois racailles alors qu’elle venait de klaxonner un automobiliste qui passait devant la file d’attente. Il a été sérieusement blessé. Deux hommes dont un mineur ont été mis en examen.

Un homme de 52 ans a été roué de coups par trois individus dans une station-service de Herblay-sur-Seine (Val-d’Oise) samedi dernier a-t-on appris, confirmant une information de BFMTV. Sérieusement blessé, il a été évacué à l’hôpital. Un policier hors service a permis d’interpeller deux suspects de 19 et 16 ans dès le lendemain. Ces derniers ont été mis en examen. Le majeur a été placé en détention provisoire.

Il était 19h40 le soir des faits. Le quinquagénaire faisait la queue pour atteindre une pompe à essence à une station Total Énergie, sur l’avenue de la Libération, lorsqu’il a fait signe à un autre automobiliste qui avait décidé de passer devant la file d’attente. « Il l’a klaxonné pour lui rappeler qu’il n’était pas tout seul », décrit une source proche de l’enquête.

Une remarque de bon sens qui n’a pas plu aux occupants de cette voiture. Trois racailles en sont descendues et se sont dirigées vers cet homme pour en découdre. Ce dernier a été violemment roué de coups. « Il a perdu connaissance et a été laissé pour mort », ajoute cette source. Les agresseurs lui ont dérobé les clefs de sa voiture et ont pris la fuite.

La victime a alors été prise en charge par les sapeurs-pompiers et le SAMU. Elle présentait une fracture à la mâchoire et du nez, ainsi que des hématomes sur tout le corps, et un traumatisme crânien avec une plaie à la tête. L’homme a été hospitalisé au CH René-Dubos de Pontoise sans que ses jours ne soient en danger.

Une enquête a été ouverte et les policiers ont récupéré la vidéo d’un témoin où l’on aperçoit les agresseurs. Des images ont été diffusées dans les services de police afin d’identifier au plus vite les auteurs.

C’est de cette façon qu’un policier hors service, affecté dans une brigade anticriminalité (BAC) de Seine-Saint-Denis, a repéré le lendemain deux suspects qui ressemblaient en tout point à ceux visibles sur cette vidéo amateur, alors qu’il se rendait à son travail. Âgés de 19 et 16 ans et déjà connus des services de police, ils ont été interpellés et placés en garde à vue. « Le mineur avait sur lui un couteau de 12 cm lorsqu’il a été arrêté », précise cette même source.

Au terme de leur garde à vue, les deux auteurs présumés ont été déférés. Une information judiciaire des chefs de « violences volontaires ayant entraîné une ITT (incapacité totale de travail, ndlr) supérieure à 8 jours commises en réunion » et « port d’arme de catégorie D » a été ouverte. Le plus âgé a été écroué tandis que l’adolescent de 16 ans a été laissé libre sous contrôle judiciaire nous indique le parquet de Pontoise. Les investigations se poursuivent dans ce dossier.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.