Plus victime que coupable !

0
119

TRIBUNE LIBRE DE JEAN PIERRE FABRE BERNADAC président de Place d’armes

D’abord je vais être clair, tout meurtre est condamnable et Hocine Abdellaoui, 82 ans, ouvrier retraité, qui a tué d’une balle Mahamadou Cissé, 21 ans, est condamnable.

Mais le vrai problème, la vraie question est autre. Car si l’ancien membre des Commandos Marine, ayant participé à la guerre d’Algérie, est bien celui qui a appuyé sur la détente, le vrai responsable ou devrais-je dire les vrais responsables sont ailleurs.

Mais reprenons les faits du 11 décembre.

Le suspect rentre de son habituelle partie de pétanque, comme à l’accoutumée. Or, entrer dans son HLM est un moment douloureux pour lui car en bas l’attend depuis des années une bande de jeunes alcoolisés et drogués. Ce face à face se passe toujours de la même manière, l’octogénaire se fait injurier, menacer puis ces « racailles » jouent à lui faire peur en barrant l’entrée de son domicile. Ils savent depuis le temps, que cet homme est un ancien harki et ne le méprisent que d’avantage. On les imagine facilement, ces adolescents qui rigolent et bousculent ce vieillard courbé par le poids des années. Aujourd’hui rien de plus facile que de s’en prendre à un ancien, le respect des cheveux blancs est passé de mode, au contraire même, il est plus facile de harceler un vieux qui n’a plus la vigueur de riposter.

Ce fut ainsi le cas il y a une semaine à Bezons (Val-d’Oise) pour cet homme de 83 ans décédé quelques jours plus tôt à l’hôpital après avoir été roué de coups de poing et de pied par son voisin dans la cave de son immeuble, pour un motif futile. Ce dernier : Hichem K, âgé de trente ans, multirécidiviste avait été arrêté notamment deux ans plus tôt après avoir passé à tabac un homme qui sortait sa poubelle et lui avait demandé de ne pas fumer là.

Oui c’est tellement commode de s’en prendre à des personnes âgées qui eux ne peuvent se défendre. Le hic, c’est que ce jour-là à Charleville-Mézières au quartier de la Ronde-Couture, ce n’était pas un simple papi qui était victime de crachats et de quolibets, c’était un ancien soldat, un homme qui avait accompli son devoir avec courage et loyauté, un ancien harki qui avait pu vérifier, il y a soixante ans comment étaient traités en Algérie ceux qui avaient servi la France. Alors oui, après 9 ans de silence, après avoir fermé les yeux et baissé la tête durant toutes ces années, après avoir attendu vainement l’intervention de la police, ou compté sur les capacités d’éducation des parents, il a « pété les plombs ». Bousculant le groupe, il a pris sa 22 long rifle et a tiré sur celui qui lui paraissait le plus menaçant.

Neuf ans qu’il attendait que les autorités fassent quelque chose, neuf ans qu’il attendait que l’on recadre certains adolescents et que d’autres soient envoyés derrière les barreaux, mais jamais un policier n’est venu le soutenir en faisant cesser ces malveillances. Les policiers, il les a vus quand ils sont intervenus après son tir, quand il a fallu qu’ils dispersent à coup de gaz lacrymogène certains habitants de l’immeuble qui voulaient le lyncher. Lui qui n’avait jamais eu affaire à la justice a été mis en examen non seulement pour meurtre et détention d’arme illicite mais aussi pour violence avec arme sur personne dépositaire de l’autorité publique. Ceci par ce qu’il ne s’est pas rendu immédiatement mais a attendu les sommations.

Imaginez cet homme réfugié chez lui avec dehors une foule hurlante, cet homme de 83 ans a dû, à cet instant, revivre les années 60 en se demandant dans son for intérieur à qui il pouvait encore faire confiance ?

Derrière ce meurtre, les vrais responsables on les connaît : une justice laxiste, des ministres qui ne veulent pas de vagues, une police débordée, une immigration qui enfle tous les jours engendrant une haine de la France et un trafic de drogues non maîtrisé. Voilà qui sont les comptables de la situation explosive des quartiers.

Actuellement dans nombre de nos HLM le feu couve et toute autorité est bafouée. D’ailleurs son domicile a été saccagé peu après son arrestation sans qu’aucune interpellation n’ait eu lieu.

Chaque jour une épée de Damoclès est suspendue au-dessus de ces habitants à loyer modéré qui voient leurs boites à lettre fracturées, leur hall d’immeuble parsemé de bouteilles cassées et le sol trempée de pisse. Quant aux caves elles sont devenues inaccessibles sauf pour les dealers ou les amateurs de « tournantes ». Chaque jour ils doivent passer aux milieux de bandes, chaque jour ils retournent chez eux la peur au ventre pour leur voiture, leur logement ou leurs proches. Quant aux nuits, elles sont encore plus angoissantes car rythmées par le rap sorti d’enceintes de 500 watts, les cris des drogués et les tirs de feux d’artifices.

Bien évidemment nous allons soutenir, avec nos faibles moyens, Hocine Abdellaoui car il est notre frère d’armes mais aussi car il est l’épiphénomène d’une conjoncture qui le dépasse et dont lui, contrairement à nos pseudo-élites, n’est pas responsable.

Oui nous le disons avec force, au bout de ces neuf années notre camarade est plus victime que coupable !

Jean Pierre Fabre-Bernadac

Président de Place d’Armes

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.