Qui est vraiment Mahmoud Doua, l’imam de la mosquée de Cenon ?

0
192

Le chantier d’agrandissement de la mosquée de Cenon (Gironde), près de Bordeaux, est en cours et prévoit de doubler la surface de ce lieu de culte musulman situé au 15 Cours Victor Hugo. La surface globale va donc s’agrandir de 450 m2 pour un budget de 1 400 000 d’euros.

Cette mosquée appartient à la Fédération Musulmane de Gironde (FMG), émanation locale de l’ancienne UOIF, branche des frères musulmans en France. Elle est dirigée par le Mauritanien Mahmoud Doua, arrivé en France en 1990. Celui-ci est depuis de nombreuses années le bras droit de l’imam Tareq Oubrou.

Dans une enquête intitulée « L’Islam, l’imam et la grande mosquée de Bordeaux », publiée par le journal Rue 89 Bordeaux l’historien Pierre Vermeren confirme le positionnement de cette association : « pour rallier les suffrages dans la ville, les imams de Bordeaux ont persuadé leurs interlocuteurs (la mairie, le département, l’évêché, la presse locale) qu’ils ne sont plus Frères musulmans. Or la FMG est membre de l’UOIF, dont le président est allé saluer en 2013 le Président égyptien Morsi. En novembre 2014, l’UOIF est même classée organisation « terroriste » par les Emirats arabes unis ».

Tareq Oubrou et Mahmoud Doua font partie des membres fondateurs de l’UOIF (dont la devise est « le Coran est notre Constitution »). Ces derniers ont conservé des liens très forts. L’ancienne femme de Mahmoud Doua est la nièce de Hassan Iquioussen (cet imam fondamentaliste marocain expulsé par le gouvernement français au Maroc n’est autre que le beau-frère de Tareq Oubrou). Mahmoud Doua s’est depuis remarié avec la sœur de Tareq Oubrou ! Son ancienne femme est partie avec un autre cadre local du mouvement : Charafeddine Mouslim.

Mahmoud Doua, qui se présente comme « enseignant en anthropologie du monde arabo-musulman », est par ailleurs membre du Capri (Centre d’action et de prévention contre la radicalisation des individus). Lancé en grande pompe par les pouvoirs publics et présenté comme « une association laïque et apolitique », cet organisme a été directement crée par les frères musulmans. Largement subventionnée par les deniers publics, il est présidé par un autre cadre local de la Fédération Musulmane de Gironde, le syrien Marwan al-Bakhour. Celui-ci est également l’administrateur Secours Islamique France au côté de Tareq Oubrou, mais également de sa femme (Hadija), qui en est la vice-présidente !

Dans un ouvrage intitulé « Frère Tareq, l’impossible vérité », Omar Djellil interroge un ancien membre de l’association : Moustapha Bourzati. Celui-ci confirme le discours extrémiste que tenait l’imam de Cenon : « J’ai été pris en main par Mahmoud Doua qui nous a lobotomisé le cerveau avec ses sermons sur Hassan Al-Banna. Quand il officiait en tant qu’imam provisoire au Grand-Pavois à Cenon pendant un an, tous ses prêches ne parlaient que d’Hassan Al-Banna et des Frères Musulmans. Nous devions apprendre la biographie de Hassan Al-Banna par cœur et nous inspirer de tous les livres de Sayed Qutb et de Youssef Qardaoui (…) Dans nos cercles d’études (halaqâts), Mahmoud Doua et Tareq Oubrou nous expliquaient que la démocratie, c’était le Sheitan (Démon). Ils nous disaient que la Laïcité, c’était le Sheitan. Ils nous disaient que la musique, c’était Sheitan et qu’il fallait écouter des chants religieux à la gloire des martyrs du Hamas. Quand, je vois Mahmoud Doua et Tareq Oubrou tenter de nous « émouvoir » à la télévision lors des attentats de Paris, ils ont oublié que suite aux attaques du 11 septembre ils avaient tous un grand sourire sur le visage. Il n’y en a pas un qui pleurait pour les innocentes victimes du World Trade Center puisque les Américains étaient nos « ennemis » désignés. Ni Charafeddine Mouslim, ni Mahmoud Doua et encore moins Tareq Oubrou ne peuvent s’affranchir des horreurs qu’ils nous ont mises dans la tête pendant des années et du prosélytisme insensé qui s’est ensuivi. Toute mon enfance et mon adolescence ont été rythmées par le son des sermons haineux des dirigeants de l’AMG ».

L’imam de Cenon est également proche de pays musulmans sulfureux et connus pour financer les islamistes dans le monde entier. Dans un entretien au journal Aqui, Mahmoud Doua  annonçait sa volonté de construire une grande mosquée à Bordeaux pour un budget de 19 millions d’euros. Il ne faisait pas mystère du pedigree des donateurs : « On compte déjà sur l’appui de l’Azerbaïdjan et du Qatar » !

Il y a plusieurs années, invité dans l’émission de France 2  “Face aux Français”, avec le sulfureux Tarik Ramadan, celui qui déclarait “La persécution des chrétiens d’Orient est de la désinformation” , avant de défendre publique Hassan el-Banna !

Mahmoud Doua a récemment signé une pétition en soutien au lycée Averroès de Lille. Le préfet du Nord a en effet décidé de résilier le contrat d’association qui liait l’établissement confessionnel musulman à l’État. Fondé par l’UOIF, le lycée Averroès va perdre le demi-million d’euros de subventions annuelles qu’il touchait, ainsi que les professeurs titulaires mis à disposition par le rectorat. Les pouvoirs publics lui reprochent notamment « des enseignements contraires aux valeurs de la République » et « des propos hostiles aux valeurs républicaines ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2023, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [www.infos-bordeaux.fr].

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.