Sabotage de North Stream : c’était bien les Etats Unis !

0
652

https://www.thetimes.co.uk/article/us-bombed-nord-stream-gas-pipelines-claims-investigative-journalist-seymour-hersh-s730dnnfz

Le bombardement des gazoducs sous-marins Nord Stream dans la mer Baltique était bien une opération secrète ordonnée par la Maison Blanche et menée par la CIA, selon un rapport d'un journaliste d'investigation chevronné : Seymour Hersh, un journaliste lauréat du prix Pulitzer, a affirmé que des plongeurs américains en haute mer, utilisant un exercice militaire de l'OTAN comme couverture, avaient planté des mines le long des pipelines qui ont ensuite explosé à distance.

En septembre, une série d'explosions puissantes a détruit les gazoducs Nord Stream 1 et 2 qui traversent la mer Baltique de la Russie à l'Allemagne et fournissent du gaz bon marché à l'Europe continentale. L'attaque s'est rapidement révélée être un acte délibéré, mais aucun coupable n'avait encore été identifié.
Les médias de façon unanime avaient même accusé la Russie à grand son de trompe, alors que le simple bon sens et un minimum d'esprit critique permettait de se poser, au minimum, la simple question "à qui profite le crime ?"

On aura de ce fait beaucoup de peine à qualifier cette information de fake news ou de propagande pro Poutine !
En effet le Times, même s'il n'est pas exempt de reproches est un média sérieux et ce journaliste n'est pas un perdreau de l'année (il a 85 ans !) , il a un CV des plus crédibles.
Hersh, qui a fait des enquêtes retentissantes telles que le meurtre de masse de 500 civils à My Lai au Vietnam et la torture de prisonniers à la prison d'Abu Ghraib en Irak, dit que le "Black Op" a été ordonné par le président Biden, et que l'attaque a été menée par la CIA en coopération avec la Norvège.
Dans un rapport de 5 000 mots publié sur la plateforme de publication en ligne Substack, Hersh écrit que l’opération était déguisée « sous le couvert d’un exercice de l’OTAN de mi-été largement médiatisé appelé Baltic Operations 22 ou BALTOPS 22 »., qui a eu lieu en juin au large des côtes allemandes.
Il dit que la décision de Biden de saboter les pipelines est venue après plus de neuf mois de planification top-secret ( c'est à dire avant le déclanchement de l'offensive russe du 24 Février !) au sein de la communauté de sécurité nationale américaine. « Pendant une grande partie de cette période, la question n’était pas de savoir s’il fallait ou non accomplir la mission, mais plutôt de savoir comment s’y prendre sans savoir clairement qui était responsable », a écrit Hersh.

Au delà de la confirmation, une fois de plus, que les complotistes avaient raison, cette information nous amène à des réflexions de fond.
-La première est que le sabotage de North Stream 1 et 2 est un evenement de première importance qui avait fait les gros titre des gazettes. Cette révélation est donc à la hauteur de l'evenement et devrait, logiquement, faire les gros titres. Que nenni ! A peine quelques entrefilets par ci par là, histoire de dire qu'on n'a pas occulté, mais pas question de mettre en branle les caisses de résonance du système .
-La deuxième est l'absence de réactions des dirigeants européens, le chancelier Scholtz en particulier, qui était à Bruxelles avec Macron et Zelinsky et qui auraient pu faire un scandale s'ils le désiraient comme, par exemple, convoquer l'ambassadeur des USA ou une réunion d'urgence de conseil de sécurité de l'ONU. C'est révélateur du degré de soumission au parrain (au sens mafieux!) américain.
On ne compte plus les coups tordus émanant de nos amis anglo saxons et revient à ma mémoire l'attaque de notre flotte à Mers El Kebir début Juillet 1940 où les anglais détruisirent lâchement notre escadre sous des prétextes tordus provocant au passage la mort de 1295 de nos marins.
Avec de tels amis, nous n'avons pas besoin d'ennemis !
- Enfin, cela illustre bien le déluge de propagande auquel nous sommes soumis, et que seuls les réseaux alternatifs, quels que soient leurs imperfections, peuvent contrebalancer, en y mettant beaucoup de vigilance et d'esprit critique.


LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.