Sociétés de journalistes « calimeros »

0
470

La quasi totalité des « sociétés de journalistes » de notre pays vient de se fendre d’une tribune commune à la « Calimero »

Qui peut dans notre pays croire encore un instant que le devoir de neutralité et d’informations sont respectés par les grands médias? 

L’ultra gauchisme et le macronisme règnent en maîtres de France Inter aux journaux régionaux.

Pourtant, malgré l’orientation politique souvent violente, la désinformation et l’engagement militant quasi généralisé contre le camp patriote, ces messieurs s’étonnent et s’offusquent que certains candidats refusent l’entrée à quelques médias dans des meeting qui après tout sont des évènements privés ou tout organisateur dispose du doit le plus strict de n’admettre qui il souhaite. Pourquoi laisser rentrer Sud-Ouest dans un meeting de Zemmour alors que ce journal se distingue par son hostilité à ce candidat ? Le plaisir de leur fournir le prétexte d’écrire un autre article à charge?

Il convient d’ailleurs de s’interroger : avons nous encore des journalistes dans les grands médias français? Ou plutôt des éditorialistes engagés ?

Un éditorialiste n’est pas un journaliste et ne dois pas disposer d’une carte de presse pour entrer partout de droit divin et se répandre dans les médias sur ses opinions personnelles. C’est quoi un journaliste? Un professionnel qui à partir d’un FAIT enquête et écrit un article ou il répond aux questions suivantes : QUI a fait QUOI, QUAND, COMMENT et POURQUOI…….. Presse française : combien de journalistes ?

Burdigala Presse ne peut que rire des pleurnicheries de ces messieurs les éditorialistes qui se prennent pour des journalistes et leur assure qu’ils pourront rentrer partout quand ils feront leur travail avec sérieux et professionnalisme !

Jean-Frédérique L’Esparre

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.