Testostérone et Grand Remplacement.

0
25

Le taux de testostérone baisse de 1% par an chez les hommes occidentaux. Et ceci depuis une trentaine d’années. C’est devenu un problème de santé publique. Le manque de testostérone chez l’homme augmente le risque d’obésité, de maladie cardiovasculaire et de stérilité. Au rythme de cette baisse, certains scientifiques prédisent une stérilité de la population européenne dans une trentaine d’années. Bizarrement, on en entend pas parler.

Testostérone et virilité

La testosterone est l’hormone de la virilité. C’est l’hormone qui fait de l’homme, un homme. C’est elle, qui, in utero, provoque la différentiation sexuelle, puis, à l’adolescence, provoque la puberté. C’est, chez le vieux, la baisse de ce taux de testosterone qui provoque l’andropause, la retraite du mâle ! C’est l’hormone de la libido…

C’est aussi la testostérone qui détermine le comportement masculin : le tonus, la confiance en soi, la tendance au leadership, la compétitivité, et c’est l’excès de testosterone qui provoque la brutalité, l’agressivité, la rage, l’indifférence aux souffrances des autres et les comportements à risques.

Le taux de testosterone contribue aussi à la santé du mâle. Un manque de cette hormone augmente le risque de dépression, favorise un comportement apathique, indifférent, mou. Un faible taux augmente le risque d’obésité, et l’obésité entraine une baisse de la testosterone. Un cercle vicieux. C’est le phénomène du chat castré, en général gros et somnolant. La testostérone est secrétée par les testicules, tout cela est cohérent.

Notre mode de vie en cause.

Les scientifiques n’ont pas de certitude sur l’origine de ce désastre. Première cause incriminée: les pesticides. Il est vrai que leur utilisation a explosé ces 30 dernières années, et que ce sont des molécules dangereuses puisqu’elles tuent les ravageurs des cultures. On retrouve partout leurs résidus : dans l’eau potable ( résidus de pilules contraceptives féminines), l’air, les aliments. Incriminés, également, certains plastiques perturbateurs endocriniens. Mise en cause, aussi, notre mode de vie. Sédentaire, sans beaucoup d’activité physique. Entre la voiture, les ascenseurs, l’ordinateur et la télé, nous faisons beaucoup moins travailler nos muscles que ne faisaient nos parents. Les médecins ont prouvé que le sport fait remonter le taux de testostérone… 

L’alimentation serait également en cause. Trop riche, et surtout trop riche en sucre…

Concernant le traitement pour une personne qui souffre d’un manque de testostérone, les médecins préconisent l’exercice physique, une complémentation en vitamines, surtout D, et en zinc. Et, pour les cas graves, une administration directe de l’hormone.

Santé publique et sécurité publique.

La baisse de la testostérone touche la totalité de la population masculine et de façon continue. Un phénomène aussi général ne peut qu’avoir des répercussions sociales, économiques, et politiques. La testostérone, hormone de l’agressivité, est aussi celle de l’attaque et de la défense. La survie d’un groupe est directement liée à sa capacité à se reproduire et à se défendre. Nous constatons, en France, comme dans le reste de l’Europe de l’ouest, à la fois à une baisse de la natalité qui met en péril la survie de nos populations, et la disparition de la volonté de défense. Qui aurait imaginé, que notre pays qui a bataillé sur tous les continents et sur toutes les mers serait envahi, colonisé comme il l’est aujourd’hui? Nous avons déjà accueilli plus de 10 millions de colons en 30 ans et nous laissons entrer plus de 400000 « migrants » par an. Alors qu’une large majorité y est opposée. Et ces colons sont, eux, bourrés de testostérone!

Nos grands pères auraient-ils supporté, comme nous le faisons, tous ces meurtres dans nos rues ? Comment est-il possible que des couteaux frappent nos anciens, nos femmes, nos filles, que le sang coule quotidiennement dans nos rues? Comment expliquer qu’il n’y ait aucune réaction ? 

Propagande ou manque de testostérone ?

Les Français sont, semble-t-il, indifférents face à leur disparition. Le grand remplacement n’est pas une théorie. C’est une réalité que nous vivons. Notre peuple vit un effondrement démographique (1,3 enfant par femme) et la population de notre patrie est remplacée par des colons, essentiellement africains. En même temps, cette population de remplacement se livre à des agressions physiques qui auraient été insupportables à nos anciens, mais que nous supportons. Pourquoi? Pour ne pas être accusés de racisme ! La propagande gouvernementale nous répète, ad nauseam, depuis notre enfance que nous sommes coupables et racistes. Comment pouvons-nous nous laisser insulter de la sorte? Comment se fait-il que les descendants des Francs acceptent une pareille soumission ? La propagande gauchiste qui est martelée à l’école, dans les médias, les universités est-elle assez puissante pour avoir obtenu ce résultat, ou notre stérilisation intellectuelle s’explique-t-elle, également, par ce problème de santé publique qu’est la baisse de la testostérone? Poser la question du silence qui entoure ce problème majeur de santé publique ne contient-il pas la réponse ?

Source: L’homme alpha serait-il en voie de disparition dans les pays de l’occident? Web.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.