Un chauffard en ambulance tue deux adolescents

0
435

Deux ados à trottinette tués dans un accident à Lyon : le conducteur avait déjà commis 28 infractions routièresLes deux victimes qui circulaient sur une même trottinette électrique ont été violemment percutées par l’arrière et projetées à plusieurs mètres. Le conducteur de l’ambulance privée a été placé en garde à vue.

Le conducteur de l’ambulance privée qui a mortellement renversé deux adolescents de 15 et 17 ans qui circulaient sur une trottinette électrique, à Lyon (Rhône), ce lundi soir, a été placé en garde à vue. Cet homme âgé de 36 ans n’avait plus que deux points sur son permis de conduire délivré en mars 2020 indiquent RTL et Le Progrès.

Le trentenaire avait fait l’objet d’un retrait du permis de conduire en 2019, ayant perdu ses 12 points. En outre, il a commis, à ce jour, 28 infractions routières différentes, comme l’indique le système national des permis de conduire (SNPC), notamment pour excès de vitesse ou franchissement d’une ligne blanche. Cet homme est également connu des services de police pour avoir circuler sans assurance.

Ce terrible accident s’est produit sur le quai du Maréchal-Joffre (5e) alors que les deux jeunes circulaient dans le couloir réservé aux bus et aux vélos, lorsqu’ils ont été percutés par l’arrière, par cette ambulance qui allait dans la même direction qu’eux. Les victimes ont été projetées sur plusieurs mètres souligne Le Progrès. Iris, la jeune fille tuée, venait de fêter ses 15 ans. Son petit ami, Warren, allait avoir 18 ans en octobre. C’est lui qui conduisait la trottinette.

Au moment du drame, l’ambulancier n’avait consommé ni alcool ni produit stupéfiant. Il se rendait sur une intervention, pour une intoxication médicamenteuse, en soutien du SAMU. Un déplacement durant lequel il pouvait théoriquement emprunter ce couloir bus. Certains témoins affirment qu’il n’avait pas actionné ses avertisseurs sonores et lumineux pour signaler sa présence explique RTL.

Une enquête du chef d’homicide involontaire a été ouverte par le parquet de Lyon et confiée à la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Rhône.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.