« Vaincre ou mourir », le Puy du Fou ciblé par Libé : c’est bon signe

0
63
Ah! la gauche et son monopole autoproclamé du vrai, du beau et de la culture !

Dès que quelqu’un ose marcher sur leurs plates-bandes, la machine se met en branle et l’artillerie lourde est de sortie.
La dernière en date ? Le Puy du Fou qui ose se lancer dans la production cinématographique.
Son crime ? Mettre en scène l’épopée de Charrette. Crime de lèse- majesté, pour Libé et d’autres.
On ne  touche pas à la République, et qu’importe son musée des horreurs de 1793.« Scène de conscription sur la place  du village :
On n’en veut pas de votre liberté, rendez-nous nos bons prêtres ! »
Et ils sont où, d’ailleurs, les bons prêtres ? Emprisonnés pour pédophilie ? » écrit finement le journaliste dans sa critique.
Cocasse venant d’un canard qui en faisait la promotion il n’y pas si longtemps.

Du côté d’Écran Large, ça tire avec la finesse d’un bazooka : « À la vue de Vaincre ou mourir, on espérerait presque que l’enfer existe réellement pour y voir ses responsables prosélytes et réactionnaires y brûler avec délectation ».
Belle leçon de tolérance, et remarquons la force argumentative !
L’Obs y va de son petit message « Le tout saupoudré d’un message chrétien lourdement asséné. ». 

Et sinon côté critique cinématographique ? Quelques analyses ça et là, des critiques parfois justifiées, mais le plus souvent tellement fielleuses qu’on se situe loin du débat esthétique. Même un youtubeur (quelqu’un qui bavasse des heures face caméra à défaut d’avoir quoi que ce soit de substantiel à dire) s’est fendu d’une vidéo d’un ridicule parfaitement hilarant pour évoquer les héros en se basant « sur l’un des trucs les plus cons que j’ai lu de ma vie : un dossier de L’Incorrect ». 
On lui essuiera sa morve dès qu’on aura le temps de s’occuper de son cas, mais voilà qui démontre à quel point il était justifié de consacrer à ce thème de l’héroïsme dans le cinéma français un dossier entier, un thème si sulfureux, visiblement, et qui pose aussi la question de la prise en otage idéologique de la culture.
Arthur de Wattrigant

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.