Vers le rationnement et la famine.

0
323

Emmanuel Macron s’inquiète des conséquences de la guerre en Ukraine sur la sécurité alimentaire mondiale et demande à la Russie de faire un pas pour éviter une famine.

Une crise peut en cacher une autre. Ce jeudi, Emmanuel Macron s’est exprimé depuis Bruxelles après un sommet du G7 centré sur la guerre en Ukraine. Il a notamment estimé que le monde est « en train d’entrer dans une crise alimentaire sans précédent ». Mais qui donc à bloqué le commerce avec la Russie. Un « arroseur arrosé » ?

« D’autres pays sont, eux, très dépendant pour nourrir leur population de ce qui est aujourd’hui produit en Russie et en Ukraine. La guerre en Ukraine et les choix qui ont été soit disant fait par la Russie, gravissimes et irresponsables, font que des pays comme l’Égypte (…) ont des difficultés à s’approvisionner en blé et plus largement en céréales », a expliqué le chef de l’État en oubliant que la belgique, à nos portes a déjà pris des mesures de rationnements qui nous pendent au nez !.

Emmanuel Macron a ajouté que la guerre rend « impossible pour le moment de semer comme il se devrait ». Et oui, nos engrais viennent de Russie, nous nous sommes tiré une balle dans le pied !

Une situation qui pourrait donc aggraver la situation alimentaire dans les « 12 à 18 mois » selon le président français. « Cette situation va créer une crise alimentaire, des situations humanitaires gravissimes dans plusieurs pays et à coup sûr des conséquences politiques massives », a-t-il regretté. Il en est pourtant directement responsable avec l’embargo commercial.

Alors qu’il fait, sans gène, peser la totalité de cette responsabilité sur la Russie de Vladimir Poutine, le chef de l’État a appelé Moscou à respecter plusieurs engagements pour éviter une « famine » qui serait, sans cela, « à coup sûr inéluctable ». Il suffirait pourtant de lever les mesures d’embargo.

Comme en 2014 les sanctions contre les russes sont d’une grande gravité pour tout le monde sauf pour les Russes qui sont énergiquement et alimentairement auto-suffisants. Il faudrait songer à renommer l’OTAN en « Rantanplan »……..

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.