Violée et étranglée par 3 racailles à Béziers

0
702

Béziers : frappée, étranglée et sans doute violée, une femme décède au plateau des poètes

Dans la nuit de samedi à dimanche une femme est décédée au plateau des poètes à Béziers. Un SDF a donné l’alerte. Trois suspects ont été interpellés par les policiers du commissariat de police de Béziers. Les enquêteurs de la DPJ ont été associés aux enquêteurs locaux.

Dimanche 15 mai vers 1h, les policiers sont alertés par un SDF réfugié dans le plateau des poètes à Béziers. Il a été réveillé par les hurlements d’une femme qu’il a retrouvée, allongée au sol, non loin de la fontaine.

Alors que les pompiers tentaient de ranimer la victime, les policiers récoltaient de précieux renseignements auprès de l’homme qui avait donné l’alerte. La description qui a été faite du potentiel suspect a été très précise. En peu de temps, les policiers ont retrouvé un individu qui correspondait trait pour trait aux éléments donnés par le SDF témoin, d’une partie de la scène.

Le mis en cause a été finalement retrouvé grâce, d’une part à la direction de fuite indiquée par le témoin, mais aussi aux images de vidéo protection de la commune qui ont permis de le suivre. L’homme, qui tentait de fuir, a été interpellé et placé en garde à vue pour être entendu par les enquêteurs du commissariat de Béziers mais aussi de la DPJ de Montpellier qui a été cosaisie de l’affaire. Deux autres suspects ont été interpellés. « 

« De nombreuses investigations sont en cours pour tenter de connaître les circonstances de ce décès, notamment la garde à vue de trois racailles pouvant avoir un lien avec ces faits, a confirmé ce lundi matin le procureur de la République de Béziers, Raphaël Balland. Une autopsie doit être très prochainement pratiquée à l’institut médico-légal de Montpellier. En l’état des investigations, aucune piste n’est privilégiée, ni écartée pour expliquer ce décès. En tout état de cause, une information judiciaire sera ouverte par le parquet de Béziers en fin de journée, ce lundi 16 mai. » L’étranglement ne serait il pas une cause de décès suffisante ?

Dimanche, les personnels en charge du dossier n’ont pas souhaité faire le moindre commentaire, ni confirmer la moindre information.  » C’est un dossier, sans aucun doute criminel qui mérite le plus grand calme. Il faut laisser aux enquêteurs le temps de travailler. C’est une vraie enquête criminelle qu’il faut poser sans pression. Les premiers temps sont très importants pour le recueil des éléments », a précisé un proche de l’enquête.

« Le plateau des poètes est fermé jusqu’à nouvel ordre, a précisé ce dimanche, le maire de la commune Robert Ménard. Tant que les policiers en ont besoin, il restera fermé au public. Je sais qu’une femme est morte dans cet espace de tranquillité. Je n’ai pas plus d’informations. Il faut laisser travailler les policiers afin qu’ils retrouvent l’auteur. Si le parc doit rester fermé longtemps il le sera. J’attends que les policiers me disent ce que je dois faire dans ce domaine. »

Depuis dimanche, les policiers s’attachent à comprendre ce que la victime faisait dans le parc du plateau des Poètes à une heure pareille de la nuit. Identifiée rapidement, selon nos sources, ce n’était apparemment pas une SDF. Elle n’avait pas de raison de se retrouver là. Une autopsie va être pratiquée pour vérifier d’une part les causes de son décès, mais aussi s’il y a eu viol et si elle avait consommé de l’alcool ou des produits stupéfiants. 

Bref on met en accusation la victime !!!

Lors de son intronisation au poste de premier ministre, Elisabeth Borne n’a pas une seule fois parlé de l’insécurité …

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.