Voile islamique d’une lycéenne, et menaces de mort !

1
594

Paris : Une enseignante menacée après avoir demandé à une lycéenne de retirer son voile

Les policiers ont interpellé un jeune homme accusé d’avoir menacé une enseignante de venir l’agresser violemment, car elle avait demandé à sa sœur de retirer son voile durant une sortie scolaire. Interpellé, le suspect a été remis en liberté sous contrôle judiciaire, en l’attente de son jugement.

Un homme âgé de 22 ans a été interpellé à proximité du lycée Simone Weil à Paris (IIIe), rue de Poitou, ce vendredi. Il est soupçonné d’avoir menacé et insulté une enseignante car cette dernière venait de demander à sa sœur, scolarisée dans l’établissement, de retirer son voile durant une sortie scolaire. Le suspect a été déféré au parquet au terme de sa garde à vue, avant d’être laissé libre sous contrôle judiciaire.

Des élèves du lycée Simone Weil passaient l’après-midi à la bibliothèque historique de la ville de Paris, située rue Pavée, non loin de l’établissement scolaire, ce vendredi après-midi. L’une des deux enseignantes s’est alors rendu compte que l’une des lycéennes avait mis son voile en sortant du lycée. « Elle lui a demandé de le retirer en lui précisant que le port n’est pas autorisé dans le règlement intérieur du lycée, et notamment lors des sorties scolaires », expose une source proche de l’enquête.

Mais cette demande a agacé l’adolescente qui a refusé de retirer son voile. Cette dernière a alors téléphoné à ses parents. C’est finalement son frère, au bout du fil, qui a demandé à parler à la professeure. Il l’aurait rapidement menacée. « Je vais venir te défoncer, tu vas voir ce qu’il va t’arriver, j’arrive », aurait-il notamment lâché.

La police a été alertée et une patrouille s’est dirigée à la bibliothèque. Alors que les forces de l’ordre étaient en train de décanter la situation, le suspect a été repéré devant le lycée vers 15h40. « Il se dirigeait vers la bibliothèque », précise notre source. Les policiers ont procédé à l’interpellation du jeune homme âgé de 22 ans, domicilié dans le nord de Paris, qui a été placé en garde à vue. « Si quelqu’un touche ou demande à ma sœur d’enlever son voile dans la rue, je le tue », aurait-il insisté auprès des fonctionnaires.

L’enseignante visée par les menaces aurait déposé plainte. Le suspect a été remis en liberté ce dimanche, il sera jugé ultérieurement des chefs « d’outrage à personne chargée d’une mission de service public » et « menaces sur une telle personne » nous indique le parquet de Paris.

Sollicitée, l’académie de Paris n’a pas donné suite dans l’immédiat.

La circulaire du 18 mai 2004 concernant la loi du 15 mars 2004 sur le « port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics » précise que « les signes et tenues qui sont interdits sont ceux dont le port conduit à se faire immédiatement reconnaître par son appartenance religieuse », et concerne « l’ensemble des élèves, y compris ceux qui sont inscrits dans des formations post-baccalauréat ».

Elle « s’applique à l’intérieur des écoles et des établissements et plus généralement à toutes les activités placées sous la responsabilité des établissements ou des enseignants y compris celles qui se déroulent en dehors de l’enceinte de l’établissement ».

1 COMMENTAIRE

  1. Je ne crois pas que le ministre de l’intérieur soit capable d’enrayer cette violence qui se manifeste au quotidien sur l’ensemble du territoire national , de parler fort comme le fait le ministre chargé d’assurer la sécurité de nos concitoyens ne sert à rien si les actes ne suivent pas ce qui est malheureusement le cas. Il faut agir et vite parce que dans le cas contraire la situation se dégradera d’avantage encore .

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.