InCité Bordeaux Métropole : un locataire témoigne

0
412

LES MALHEURS D’UN LOCATAIRE

Les problèmes de Daniel, avec son appartement, ont commencé fin juillet 2021. Depuis le 6 août, il est à la rue. Une première fois ce locataire d’InCité, au Grand Parc, a été obligé d’appeler son bailleur en urgence : les égouts des appartements au dessus de chez lui se vidaient dans ses toilettes. C’est assez désagréable… InCité a entendu la détresse de son locataire et a envoyé une équipe qui a débouché les canalisations. Daniel est locataire depuis plus de 20 ans. Les installations sont vétustes, et auraient besoin d’un entretien mieux suivi.

Quelques jours après, rebelote. Les vieilles canalisations sont de nouveau bouchées, et la même équipe est envoyée par Incité. Cette fois elle intervient de façon musclée, à la barre à mine. Après cette nouvelle « réparation » Daniel constate que les canalisations ont été cassées, mais qu’une réparation de fortune a été faite. Après ces émotions olfactives, Daniel part quelques jours se reposer chez des amis. A son retour, le 6 août, surprise ! Sur le palier, devant la porte d’entrée, un ruisseau de merde et d’urine coule jusqu’à l’ascenseur. Cela provient de la porte de son appartement. A l’intérieur triste spectacle. Toutes les pièces sont inondées. Daniel ne peut plus habiter chez lui.

3 MOIS D’ATTENTE DANS UNE ODEUR DE MERDE

InCité offre généreusement à Daniel 3 nuits d’hôtel. Une équipe envoyée par le bailleur nettoie tout l’appartement. Bravo à eux pour cette corvée ingrate. Ils ont fait un travail soigné. Les mêmes plombiers reviennent et réparent de nouveau les vieilles canalisations. Mais reste l’odeur.

Sous le lino, il y a une moquette. Elle a pompé les liquides pollués. Depuis, il est impossible de vivre dans ce cloaque. Même les fenêtres grandes ouvertes. Il faut impérativement enlever les revêtements de sol, désinfecter avant de mettre du neuf. Les travaux pourraient être faits par le locataire et pris en charge par son assurance, mais InCité, pour une raison inconnue, s’y oppose. Elle veut en avoir la maîtrise. Et 3 mois et demi après, rien n’a été fait. Cerise sur le gâteau, malgré ses engagements, InCité prélève toujours le loyer… Daniel a écrit en recommandé pour demander le remboursement et pour obtenir que son bailleur remette, enfin, son appartement en état. Il ne sait pas quand il pourra rentrer chez lui.

Papier peint décollé

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.