La justice française est politique !

1
172
A statue of the blindfolded lady justice in front of the United States Supreme Court building as the sun rises in the distance symbolizing the dawning of a new era.

Ce qui différencie avant tout la justice française de la justice de tout les autres pays du monde c’est sa lenteur. 

Cette lenteur n’est pas seulement dûe à un manque de magistrats et de greffiers elle est également dûe au millefeuille hallucinant des différents codes, code pénal, code civil, code de procédure pénale, code de l’agriculture, code de l’urbanisme, etc.…

L’excellent travail du premier consul Bonaparte a été dénaturé et est devenu un millefeuille absolument indigeste et que nos tribunaux ne digèrent plus. Prendre la moindre décision nécessite pour un magistrat des heures d’études de textes contradictoires qui ralentissent l’ensemble du processus et sa justesse. 

À chaque fait divers : une nouvelle loi ! À chaque nouvelle loi de nouvelles complications. Alors certes il faut augmenter le budget de la justice parce que c’est le cœur de ce qui fait le véritable vivre ensemble (ou pas) dans une société, mais il faut également lancer le gros chantier d’une refonte de la législation française pour revenir à la pureté et à la simplicité du code Napoléon. 

Il faut également s’intéresser de près à ce qui se passe à l’école nationale de la magistrature à Bordeaux. La politisation des juges devient un problème comme l’a montré en son temps le fameux « mur des cons ». 

Il serait même souhaitable que les magistrats soient privés du droit de vote et du droit de se syndiquer. 

La neutralité absolue, la justice aux yeux bandés qui ne voit pas les idées politiques de celles et de ceux qui sont jugés, est une nécessité absolue pour un service judiciaire de qualité.

Community lawyer services and law and immigration or refugee legislation and legal status as a group of people holding up a justice scale together with 3D illustration elements.

Il faut proposer un doublement du nombre de greffiers, un doublement du nombre des juges instructions, ainsi que des substituts aux procureurs de la république. Il est également souhaitable que les plus faibles ne soit pas condamnés, par l’aide juridictionnelle, à choisir de jeunes avocats dont la compétence n’est pas encore bien installée. 

Tout avocat, même le plus grand ténor du barreau doit être forcé d’accepter un certain nombre d’affaires chaque année, selon l’aide juridictionnelle, afin que chacun puisse avoir réellement sa chance face au tribunal. 

La justice est le grand malade de l’État français au même titre que l’hôpital est avec des conséquences parfois aussi dramatique. Il est nécessaire d’agir. 

Frank BUHLER

1 COMMENTAIRE

  1. Une justice NEUTRE… bien vu; pas le droit de voter, pas le droit de se syndiquer pour les magistrats… Ce n’est pas dans nos mœurs mais l’idée DOIT faire son chemin. À suivre et à étudier.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.