Résistance : le grand retour de l’argent liquide ?

0
354

Budget et inflation : l’argent liquide n’a jamais eu autant le vent en poupe depuis dix ans

Inflation argent liquide budget
Ils ont tout fait pour contrôler, limiter, habituer à sa potentielle disparition… Mais l’argent liquide est bel et bien présent, et fait même un joli pied de nez aux partisans du tout numérique ! Au Royaume-Uni, son utilisation a tout bonnement augmenté pour la première fois depuis une décennie, les familles se tournant vers les billets et les pièces pour les aider à établir leur budget en pleine spirale de l’inflation, qui a atteint, outre-Manche, 10 % en 2022.

Qui dit crise, dit cash – en fait.

Et la bonne vieille méthode des enveloppes a refait surface… un truc de budget de grand-mère qui fait le buzz sur les réseaux sociaux, en particulier auprès des jeunes sur TikTok …

Une hausse de 7 % pour l’usage de l’argent liquide au Royaume-Uni

Les espèces ont été utilisées pour effectuer 6,4 milliards de paiements en 2022, selon UK Finance (association professionnelle britannique des services bancaires et financiers) soit une hausse de 7 % par rapport à l’année précédente ; elles représentent 14 % de toutes les transactions. Des points supplémentaires qui mettent fin à des années de forte baisse d’utilisation des espèces. Pendant la pandémie, surtout, l’utilisation de l’argent physique avait chuté de façon spectaculaire, diminuant de 35 %, pas moins, en 2020 par rapport à 2019.

« Les craintes croissantes concernant l’inflation et la hausse du coût de la vie ont conduit certains consommateurs à revenir à une utilisation accrue des espèces pour gérer un budget limité. »

Et pourtant, les paiements par argent liquide sont dans une situation critique, outre-Manche, du fait de la suppression d’au moins 14.400 distributeurs automatiques depuis 2018 – et plus du double seraient sur la sellette.

N’empêche. Les Britanniques reviennent au cash. Et le petit commerce qui réclamait sa sauvegarde ne doit pas être mécontent.

Le budget de l’inflation sous enveloppe

Pour confirmer ce léger revirement fait d’appréhension financière et de besoin de contrôle, il suffit d’aller voir sur les réseaux sociaux, où les « influenceurs » font leur business sur la vie quotidienne des gens. Une bonne vieille méthode y a brutalement réapparu : la technique des enveloppes… Vous la croyiez disparue ? Que nenni. A la fonte des économies, les vieux squelettes remontent à la surface.

On l’appelle aussi la technique du « cash stuffing » : une astuce de grand-mère pour gérer au mieux son budget, face à l’inflation galopante. Et sa base première est de délaisser la carte bancaire au profit des espèces pour mieux prendre conscience de ces billets qui filent et fondent comme neige au soleil…

On établit des enveloppes identifiées pour chaque catégorie de dépenses, qu’elles soient fixes ou non : courses alimentaires, voiture, santé, vêtements, loisirs, épargne, imprévus, etc. On les remplit. On pioche. Et on attend le mois prochain si elles sont vides…

Pour certains, c’est plus difficile que pour d’autres. Une amie me confiait ses difficultés à, déjà, réussir à ne pas égarer ses enveloppes, ensuite à être capable de ne pas transférer à qui mieux mieux, par un fabuleux tour de passe-passe, les billets ici et là…

Mais ! Des dizaines et des dizaines d’articles sur ce sujet incroyable, dans tous les médias ! En juin 2022, sur TikTok, les vidéos en rapport avec la thématique « enveloppe budget » cumulaient 152,2 millions de vues… C’est assez fabuleux à l’heure du tout numérique. Comme quoi le cerveau inquiet a besoin de limites tangibles et concrètes. Selon le journal allemand Die Zeit, planifier de cette manière permettrait aussi de réduire le stress et de se sentir plus confiant lors de ses dépenses.

La liberté du cash

Et si cette réaction marquait un réveil brutal ? Devant les pressions, les ministres britanniques ont récemment annoncé que les banques seraient obligées de fournir à leurs clients un accès gratuit à des espèces dans un rayon de cinq kilomètres autour de leur domicile, en vertu de nouvelles lois visant à préserver le papier-monnaie. Dans son bulletin économique du 2 août dernier, la BCE a aussi rappelé aux banques l’importance de garantir à tous l’accès à l’ensemble des moyens de paiement pour les dépenses du quotidien.

Pour autant, on a du mal à le croire.

En France, il est vrai, l’argent liquide reste encore et toujours le moyen de paiement privilégié des particuliers en volume (50 %).

Selon une étude de la Banque de France en avril 2023, c’est le moyen de paiement le plus utilisé devant la carte bancaire, d’autant plus quand les personnes sont en situation de « fragilité budgétaire », donc en période d’inflation.

UK Finance affirmait aussi que l’utilisation des espèces serait en passe de diminuer de moitié au cours de la prochaine décennie. Les espèces seraient remplacées par les transactions par carte, les modes de paiement sans contact tels qu’Apple Pay et Google Pay, ainsi que les services bancaires en ligne selon leurs prévisions.

Qui dit usage de l’argent liquide dit liberté par l’absence de contrôle et l’anonymat. Et ce n’est pas du goût de nos sociétés mondialistes.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.