ALERTE au VIRUS H5N1 inquiétude dans les Landes

0
680

Ce virus touche principalement les canards mais est extrêmement mortel quand il touche les humains. Vers une VRAIE grave pandémie ?

Un premier cas de grippe aviaire a été détecté dans un élevage d’ Hastingues dans les Landes. L’élevage entier du producteur de canards à foie gras, soit 2 500 oiseaux, a été abattu. Une mesure préventive. La confirmation est ensuite arrivée après analyse : les volailles suspectes étaient bien contaminées au virus H5N1.

Le H5N1 est susceptible de provoquer une grippe aviaire transmissible à l’être humain.

La première apparition connue de ce type de grippe chez les humains a eu lieu à Hong Kong en 1997. L’infection des humains a coïncidé avec une épizootie de grippe aviaire, causée par le même agent infectieux, dans les élevages de poulets à Hong Kong. La première série de cas à Hong Kong était aussi un cas groupé familial (cluster) ; deux personnes étaient tombées malades dans la même famille, dont l’une est morte, puis un des enfants est tombé malade et est mort d’une pneumopathie.

Ces virus grippaux sont réputés être habituellement transportés à travers le monde dans les intestins des oiseaux sauvages migrateurs. Ils sont très rarement mortels pour ces oiseaux et souvent n’occasionnent pas de symptômes visibles. Cependant ce variant (H5N1) est un agent infectieux parmi les plus mortels jamais enregistrés chez les humains infectés

À ce jour, ce virus ne contamine que rarement les êtres humains, mais avec un taux de mortalité très élevé. Il semble s’être endémisé en Asie et présente donc un risque croissant d’humanisation par mutation pour des populations exposées professionnellement ou vivant de façon proche avec des oiseaux. 

Le risque de pandémie vient notamment du fait que ce virus de la grippe aviaire peut se recombiner avec un virus de la grippe humaine. De tels cas se produisent naturellement et ont déjà eu lieu dans le passé, tels que la pandémie grippale causée par la grippe espagnole de 1918 qui a tué de 50 à 100 millions de personnes. Mais nous n’en sommes pas encore là.

H5N1

Les vaccins actuellement disponibles ne sont efficaces l’un que pour la grippe humaine (et sous certaines conditions), l’autre que pour la grippe aviaire. Ils ne sont donc a priori peu ou pas efficaces en cas de virus pandémique recombiné (hybride).

Au 21 juillet 2005, 109 cas d’infection humaine étaient confirmés, causant le décès de 55 personnes hors de la Chine. Treize pays d’Asie et d’Europe ont été affectés. Aussi, plus de 120 millions d’oiseaux sont morts de l’infection ou ont été euthanasiés.

Au 18 février 2006, 171 personnes ont été reconnues infectées dans le monde depuis fin 2003, dont 93 sont mortes. 200 millions d’oiseaux environ ont été victimes du virus ou abattus à titre préventif en Asie, Europe et Afrique, les trois continents affectés. 

C’est donc la menace réelle et sérieuse d’une « vraie » pandémie mondiale qui rode. Les canards vont en être les première victimes par abattage massif.

Jean-Frédérique L’Esparre

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.