L’inflation est essentiellement le résultat de la planche à billet.

0
225

Dans la presse mainstream, tout est bon pour détourner le sujet de l’augmentation de la masse monétaire : les grandes entreprises en profitent pour monter leurs prix, les paquets de gâteaux sont moins remplis qu’avant, etc. De nouveaux termes voient ainsi le jour, toujours dans cet esprit de Novlangue afin de perdre les citoyens qui, pourtant, subissent de plein fouet l’inflation. Même le terme désinflation est trompeur. Dans ce sens, on pourrait penser à tort à une baisse des prix. Non, les prix continuent d’augmenter, simplement à une vitesse moins rapide.

Au fond, c’est tout un jargon qui est rabâché sur les écrans et les chaînes d’informations pour rassurer au maximum. En Europe comme aux États-Unis, les politiques se félicitent presque de la capacité des banques centrales à avoir réussi à contenir et faire baisser l’inflation sans forcément avoir déclenché une récession économique. Ce constat est plus vrai outre-Atlantique, car la situation en Europe est plus difficile.

Tous ces subterfuges ne font que nous éloigner du véritable problème : tant que les banques centrales feront joujou avec la planche à billets, ce genre de poussée inflationniste sera de plus en plus présent dans nos quotidiens. Les gouvernements sont responsables aussi, ce sont eux qui ont besoin d’alimenter leur déficit pour pouvoir continuer de maintenir le bateau à flot.

Plutôt que d’accuser les entreprises avides, les consommateurs au comportement compulsif, les chaînes d’approvisionnement chamboulées par la géopolitique actuelle, il faut t pointer du doigt nos gouvernants et nos banques de banques centrales. Cette inflation les arrange bien, elle n’est rien de plus qu’un impôt caché qui permet de nous faire les poches avec bien plus de subtilité que de faire une nouvelle taxe affichée clairement sur la fiche de paie.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.